Un jardin "mouchoir de poche" ? Et alors !

On a souvent l’impression (erronée) qu'avoir une maison munie d’un espace engazonné est la seule solution pour profiter du vert chez soi. Pourtant, on peut maintenant créer des jardins... sans jardin ! Bien aménager un petit espace peut même se révéler plus difficile qu'une grande pelouse par exemple. Un jardin mouchoir de poche, c’est comme une broderie : chaque millimètre compte et il faut parfois aller les chercher jusque dans les hauteurs.

Adélaïde des Rotours, Expert Jardins en région parisienne a souvent l’occasion de tirer parti de ces petits espaces. Elle nous en dit plus et nous apporte son coup d’œil d’experte !

Mon jardin est très petit et pour le moment très peu exploité, comment le rendre plus attrayant ? 
Adélaïde des Rotours : Avec la montée de l’urbanisation combinée au besoin de vert que ressentent les citadins (7 français sur 10 estiment qu'il n’y a pas assez de végétal en ville*), on a cherché des solutions adaptées aux petits espaces. Aujourd'hui, on peut très bien recréer un véritable univers sur quelques seulement mètres carrés !

Avez-vous déjà eu l’occasion de réaliser des jardins très petits pour vos clients ?
A. des R. : Prenons un exemple très concret. Habitués à un grand jardin, mes clients souhaitaient retrouver ce confort. Pourtant, dans leur nouvel habitat, le seul espace exploitable était un couloir extérieur bétonné. Perdant son aspect purement fonctionnel, ce couloir devait se transformer en pièce à vivre, notamment pour les enfants. Nous avons travaillé sur deux plans. En bas, on a créé un "jardin sous bois" très ludique (fougères, hortensias, quelques plantes vivaces comme des anémones ou des heuchères, des crocus…). En haut, un escalier donne sur une petite terrasse sur laquelle ont été installées des herbes aromatiques. Pour pallier le manque de lumière du jardin en contrebas, deux grandes fenêtres ont été créées sur le sol de la terrasse. Les habitants de cette maison étant adeptes de rosiers, nous avons imaginé un jardin vertical qui complète l’impression d’un écrin de verdure : rosier grimpant, glycine et jasmin étoilé à feuilles persistantes. Ce mur végétal est à la fois facile d’entretien et beau quelle que soit la saison !

Justement, pouvez-vous nous donner d’autres astuces pour bien agencer son jardin tout en gagnant de la place ?
A. des R. : Pour apporter de la lumière, on va jouer sur les coloris : du blanc ou des couleurs vives. Pour le sol, j’utilise par exemple du marbre concassé posé sur du Nidagravel (système de stabilisateur de gravier en plastique en forme d’alvéole), cela apporte de la blancheur. Pour atténuer les rayons de soleil ou un vis-à-vis gênant, on va installer une treille. Détail à ne pas négliger, l’élagage. Pour préserver l’intimité sans pour autant supprimer la luminosité, on pourra ainsi imaginer une taille des arbres les plus hauts "en rideau", à la japonaise" ou encore en "taille douce", une forme de taille qui conserve la forme originelle de l’arbre tout en apportant un maximum de lumière. Trop d’ombre ? J’adapte mon choix de plantes, en privilégiant des feuillages panachés de blanc et de vert clair : des hostas et des fougères ou encore des cornus. Bien sûr les plantes grimpantes restent les championnes pour gagner de l’espace : liseron, pois de senteur, chèvre-feuille…

Quels accessoires recommandez-vous à vos clients pour agrémentez ces espaces ?
A. des R. : Dans les espaces les plus restreints, on triche avec des pots en demi-lune plaqués aux murs qui recréent l’illusion de la profondeur. On va aussi pouvoir jouer sur des matériaux comme un beau bois pour les jardinières par exemple. Les accessoires à mettre en avant vont jouer sur l’éclairage avec des guirlandes multicolores. On peut aussi concevoir un jeu de miroirs apportant de la lumière. Le jardin est souvent l’antichambre de la maison, avec quelques accessoires, il devient un "jardin précieux" que l’on aura plaisir à faire visiter !

Propos recueillis par Xavier Poillot, auprès d’Adélaïde des Rotours, Expert Jardins en région Parisienne : http://www.quercus.fr/

En partenariat avec les Experts Jardins

Images ©  - Quercus - Adélaïde des Rotours, Expert Jardins

* Enquête Unep-Ipsos 2010