Déco de jardin : astuces pas chères et en images

Bricolage et jardinage vont de pair (même si personnellement, je préfère largement le jardinage) et c’est donc en potagiste (un bel euphémisme) confirmé que je vous propose aujourd’hui quelques petits assemblages faits maison (et de bric et de broc) pour embellir, meubler ou rendre votre jardin plus pratique.

Tout d’abord, devant la popularité du jardin devenu tendance, je voudrais m’insurger (rien que ça) devant les prix du mobilier de jardin devenus exorbitants. Tant pis, je ne me mettrai pas sur la paille pour un fauteuil de jardin mais j’utiliserai la paille pour m’en fabriquer un moi-même. Fort de cette conviction, je me suis rendu tout de go chez mon voisin agriculteur lui quémander quelques ballots de paille (certains en vendent sans problème pour trois fois rien) et voilà le résultat.

Avec un bon coussin, c’est très confortable, croyez-moi. L’année suivante, vous pourrez pailler vos fraises avec. 

Plus basique mais bien utile, voire décoratif, plutôt que d’installer des filets compliqués à fixer au-dessus de mes jeunes et tendres petits pois, entre autres, j’ai opté pour le bon vieil épouvantail (à moineaux dirait mon père, mais le mien n’est pas si sectaire) que j’ai construit à partir de deux barres de fer montées en croix et habillées de toile de jute. Une boule de polystyrène pour la tête, de la paille dans le bidon, un petit peu d’imagination et voilà Philémon, la terreur des volatiles.

Qui n’a pas, au détour d’un chantier ou sur le parking d’un supermarché, récupéré une vieille (ou jeune d’ailleurs) palette en se disant : "Tiens, ça, je pourrais éventuellement, si j’ai le temps, dans un avenir proche, en faire quelque chose d’intéressant." ? Bien sûr, la pauvre palette traîne depuis dans le garage ou au fond du jardin, vieillissante et pourrissante. Alors voici quelques exemples simples d’utilisation de palette sans avoir besoin d’être un bricoleur confirmé et expert.

  • Un petit abri pour se mettre à l’ombre les jours de grand soleil. Certes, ça paraît un peu bancal mais c’est ce qui en fait le charme, je trouve.

  • Un petit salon de jardin pour prendre le thé :

Sachant que je n’ai qu’un Philémon et que j’y suis fidèle, il m’a fallu inventer d’autres "effraies-les-oiseaux-sur-certaines-zones-du-jardin". Petit creusage de méninges et balade en forêt : de grandes perches glanées à même le sol, quelques bouts de ficelles, des boîtes de films qu’un ami m’avait aimablement offerts (merci Fred) et voilà un mobile bien intimidant pour les corbeaux et autres animaux à plumes qui en veulent à mes fruitiers.

Ça marche évidemment aussi avec des CD mais c’est beaucoup moins impressionnant, avouez !

Restons dans le côté pratique et récup' à fond. Pourquoi dépenser son bas de laine dans des étiquettes souvent hideuses ou, si elles sont un peu jolies, hors de prix ? Un petit morceau de planche venant de l’atelier, un feutre qui résiste à l’eau et hop, on se souvient de ce que l’on a semé à moindre frais.

On peut aussi écrire joliment (pas comme moi).

Et pour finir en beauté, je vous offre une brouette de bonheur à ma façon. A bientôt.

Et aussi : dossier spécial Déco de jardin

Images © Gérard Delcuze