Jardinage et récup' : un duo d’enfer

Aujourd'hui, je vous propose (sans obligation aucune) de faire pousser des salades joliment, de mettre à votre disposition (sans vous encombrer) des herbes aromatiques, de récupérer, de récupérer et surtout, de jardiner en vous dandinant sur le dernier album électro qu’il faut absolument avoir pour être "The Lovely Gardener" !

Par ces temps de crise, où le plein de la voiture grève considérablement le budget accessoires et déco jardinesques, la récupération en matière de jardin est primordiale pour l’amateur éclairé (que vous êtes, j’en suis persuadé) pour obtenir un jardin/balcon/terrasse original et pratique.

Tout le monde n’a pas un grand terrain à sa portée mais avec un peu de créativité et de fantaisie (et mes précieux conseils), je suis sûr que vous allez vous créer un espace potager dans votre minuscule patio à Montreuil, votre tout petit balcon dans le XXe arrondissement, votre infime balustrade à Vincennes et même votre immense terrasse en province (n’oublions personne !).

 Pour commencer, et parce qu’en cuisine, ce sont des ingrédients incontournables, les aromates : pour gagner de la place même s’il en a beaucoup (mais il n’y en a jamais assez en matière de légumes), votre serviteur utilise des gouttières récupérées. En zinc ou en plastique, elles se trouvent très facilement. Il vous suffit de les percer au préalable, d’étaler dans le fond du gravier ou des morceaux de pots cassés assez petits (attention de ne pas boucher les trous) pour le drainage, une couche de bon terreau et le tour est joué ! Vous pouvez y installer toutes les herbes aromatiques que vous aimez mais aussi y semer des radis par exemple (très faciles à cultiver), y repiquer des salades. Tout est permis tant que le système racinaire de la plante n’est pas trop important ni profond. Surtout, n’oubliez pas d’arroser très régulièrement car l’épaisseur de terre est quand même assez minime et donc se dessèche rapidement. Et n’hésitez pas à mélanger aromates, salades et fleurs : trop joli !

Puisqu’on en est aux salades, un petit truc si vous les installer au balcon à cette époque de gelées plus que probables : vous coupez une bouteille d’eau en deux, y percez quelques trous et hop, voici des petites cloches individuelles pour vos bébés salades qui se développeront rapidement avec l’effet de serre et surtout ne craindront pas le froid qui risque de les griller. Vous pouvez également (et cela en épatera plus d’un) semer ou planter vos salades dans des pots, voire des boîtes de conserve. C’est assez décoratif sur un balcon, surtout si vous le faites en individuelle et, du coup, cela peut très bien, pour peu que vous ayez pensé à mettre un joli pot, devenir une déco de table des plus appétissantes.

La morale de tout ceci est qu’il ne faut pas hésiter à être créatif en matière de jardinage. Toute sorte de contenants est possible, du plus petit pot de yaourt à la grande bassine de grand-mère oubliée dans le grenier. Un bon nettoyage intérieur/extérieur et le tour est joué, voilà un pot/jardinière du plus bel effet.

Bon, j’en garde un peu pour les billets suivants et donc, d’ici là, sifflez en travaillant, écoutez la dernière compilation de KITSUNE (dandinage garanti), profitez de la vie, n’oubliez pas de sourire. N’hésitez pas à me poser vos questions, mangez sain et gourmand et surtout jardinez heureux.

Et aussi :

Images © Gérard Delcuze