Faut-il sourire lorsque l'on jardine ?

Voici de bonnes raisons pour faire vos propres semis, un enthousiasme certain pour l’arrivée imminente du printemps, des bons plans pour cultiver votre jardin et sourire à vos voisins, même si vous ne possédez qu'un minuscule balcon. Bref, comment adopter la "smile attitude" même une bêche à la main.

En trois mots de présentation, G. le jardinier, votre serviteur ou plutôt chroniqueur pour l’occasion, s’est réveillé un jour au milieu de la jungle urbaine avec une idée verte dans la tête. Un petit tour de deux années par le Potager du Roi, pour mettre à jour ses connaissances (si petites) jardinesques et conceptualiser l’idée, un peu de terrain acheté et le voilà jardinier, paysagiste, producteur et livreur à domicile de légumes. Mais attention, pas n’importe quels légumes, ou plutôt pas n’importe quelle façon de les faire grandir ! Car l’important est là quand on parle jardin, dans la motivation et la manière de traiter ce qui atterrira dans l’assiette.

Le plus simple est de parler de bonheur. Bonheur d’investir, ne serait-ce qu’une jardinière à sa fenêtre, un pot sur son balcon, un récipient quelconque trouvé dans la rue, pour en faire son œuvre, son petit coin de paradis à soi, son miam-miam pour frimer auprès des amis qui débarquent le samedi soir. L’intention est importante en matière de jardin et la démarche rarement anodine. Qu’il s’agisse de déco pure et simple, de production destinée à la vente, de consommation personnelle, la « façon de faire », de soigner, de bichonner vos plantes aura forcément un impact sur leur beauté, leur santé et leur goût (même les fleurs. Eh oui, nous en parlerons plus tard).

Voilà pourquoi, moi, G. le jardinier, je prône et dis à qui veut l’entendre qu’il faut cultiver son jardin le sourire aux lèvres, la bonne humeur affichée, même si le ciel a décidé de se déverser sur votre tête le jour où vous mettez le nez dehors.

Alors, amis jardiniers en herbe, semons à tous vents, cultivons promptement, aimons nos plantes (bon, pas vraiment la peine de leur raconter des histoires pour qu’elles s’endorment non plus !), faisons risette à nos voisins et soignons notre look.

Dans une prochaine chronique, je vous donnerai quelques-uns de mes trucs pour que votre jardin/balcon/terrasse/plante verte soit heureux avec vous et illumine votre journée (promis, ce sera moins verbeux !).

Prochaine étape : la culture raisonnée et le jardinage raisonnable

Image © Gérard Delcuze