Comment protéger le mobilier de jardin en hiver ?

Protéger son salon de jardin de l'hiver est indispensable pour en profiter le plus longtemps possible. Quelques conseils sont à suivre contre le froid, le gel et les intempéries.

© Elodie Rothan

L'automne et l'hiver débarquent, apportant avec eux tout le charme de ces saisons froides : les feuilles orange qui craquent sous les pieds, la pluie battante qui donne des envies de cocooner ou encore la neige qui recouvre d'un tapis blanc nos extérieurs. Mais allons-y mollo sur les fantasmes glaciaux ! L'hiver c'est aussi - et surtout - de l'humidité, la goutte au nez et le verglas qui nous fait trébucher. Et pour votre mobilier de jardin, c'est pareil : l'hiver sera rude ! Alors pour qu'il passe l'hiver sans encombres et qu'on le retrouve en bon état au printemps, il est indispensable de le protéger.  

Avant la saison froide : on nettoie le mobilier ! 

Avant de rentrer à la hâte votre mobilier de jardin dans un abri ou de le bâcher, il est primordial de bien le nettoyer. Un mobilier propre chassera les risques de moisissures et de dégradations. Pour la coussinerie et les textiles, de transats par exemple, on opte pour le lavage en machine, selon les instructions du fabricant. 

  • Mobilier en bois classique : Si vous possédez un mobilier en bois, nettoyez-le à l'aide d'une brosse dure pour retirer toutes les traces et salissures qui se logent dans les rainures du bois. Insistez bien sur les pieds, qui passent l'année dans la terre ou le gazon.
  • Mobilier en teck et bois exotique : Le véritable teck massif fait preuve d'une résistance exceptionnelle à l'humidité. Mais à force d'exposition aux rayons UV du soleil et aux intempéries, le bois grisaille naturellement. Le remède : appliquer de huile de teck ou de lin. Ce genre de produits existe sous forme de protecteurs ou de rénovateurs. Ils s'appliquent au pinceau ou à la mèche de coton et il suffit de quelques minutes pour nourrir le bois. Un polissage termine le travail. Il redonne au bois son aspect satiné. Si vous avez une tache rebelle, lessivez avec de l'eau et un détergent léger. Rincez, poncez avec un papier abrasif et laissez sécher. Pour finir, repassez un peu d'huile sur la partie lessivée. A noter que si vous possédez un mobilier en bois exotique d'acacia et de teck, celui-ci peut rester dehors, étant habitué aux changements de température.
  • Mobilier en résine : Matériau vedette des meubles de jardin, la résine séduit pour son coût raisonnable et un entretien réduit au strict minimum. Sa surface reluisante et non-poreuse empêche les saletés de s'incruster. Mais aussi imputrescible qu'il soit, le matériau finit par s'encrasser avec la poussière et surtout la pollution atmosphérique. Quand le coup d'éponge ou de brosse aux poils souples à l'eau savonneuse ne suffit plus, le décrassage se fait alors avec un nettoyant spécial comme le Net-trol de Durieu ou un polish rénovateur pour plastique. N'utilisez jamais autre chose, vous risqueriez de rendre le matériau poreux.
  • Mobilier en plastique : Commencez par enlever les taches avec du savon à lessive. Vous pouvez l'utiliser sec pour les plus rebelles et dilué dans l'eau pour laver le reste. Les adeptes des solutions "bio" préfèrent utiliser de la terre d'argilediluée dans un peu d'eau. Vous pouvez également repeindre votre salon de jardin avec une peinture spéciale plastique extérieure. Elle se trouve dans quasiment tous les magasins de bricolage.
  • Mobilier en aluminium : Si cette matière constitue votre mobilier, un simple nettoyage avec un chiffon suffira à le rendre propre.
  • Mobilier en fer forgé : Si vos tables et vos chaises sont en fer forgé, c'est le moment de vérifier des possibles impacts de la peinture. Si elle "saute", l'humidité va s'y faufiler et la rouille va s'y développer et gangrener toute la structure. C'est peut être le moment pour une bonne couche d'antirouille.
Gardez le textile au sec © Elodie Rothan

Pendant l'hiver : tous aux abris... de jardin !

L'indispensable abri de jardin © Jardiland

Rien n'est mieux qu'un abri de jardin pour garder son mobilier au sec. Cependant, une cave non humide ou un garage peuvent aussi faire l'affaire. Si vous n'avez rien de cela, une bâche sera une bonne solution de secours. Veillez à bâcher correctement le mobilier mais en laissant circuler de l'air, afin d'éviter les moisissures, les tâches ou le développement de la rouille. Astuce : si votre mobilier va rester dans le jardin et sur du gazon, notamment si les piétements sont en bois, surélevez les pieds pour ne pas les laisser "baigner" dans la terre humide de l'hiver. Un parpaing ou une brique feront l'affaire. 

Le retour du printemps

Au retour du printemps et du (relatif) beau temps, potentiellement vers début mars, vous pourrez ressortir votre mobilier de jardin. Mais là encore, des bons gestes sont à adopter. Notamment concernant les bois exotiques. Si votre mobilier exotique a été acheté déjà huilé, pensez à le poncer légèrement et à le nourrir avec de l'huile de lin tous les ans, au retour du printemps. De cette façon, vous assurerez sa pérennité. Concernant le plastique ou l'aluminium, il n'y a qu'à les installer dans le jardin ou sur la terrasse et à profiter du retour du soleil. 

Grâce à ces conseils, vous devriez pouvoir profiter de longues saisons de votre mobilier de jardin et ne pas craindre les intempéries et les aléas de l'hiver. 

(Merci à Magali Bocciarelli, responsable du pôle Art de Vivre de Jardiland, pour ses conseils)