Scottish terrier

Scottish terrier
© Elevage de Walescot Kinloch

Race de petite taille, basse sur patte et solidement bâtie, le Scottish terrier (ou Terrier écossais) est un chien de compagnie qui a tout de même gardé ses instincts de chasseur. Ses oreilles sont hautes et pointues, son museau est moustachu, ses sourcils broussailleux et sa robe tombe jusqu'à ses genoux. Cette dernière varie entre le noir, le froment (couleur sable) ou le bringué. Sa taille varie entre 25 et 28 cm et son poids entre 8 et 10 kg.

Origine : Très ancienne, l'origine du Scottish terrier reste incertaine. Il semblerait qu'il soit originaire d'Ecosse et que son évolution physique se soit arrêtée à la fin du XIXe siècle. Il aurait été conçu pour chasser la vermine. L'élevage sélectif du Terrier écossais a commencé réellement vers 1800, puisqu'il était souvent confondu avec le West Highland White terrier auparavant . Son premier standard fut établi en 1892 en Ecosse.

Classification : Groupe 3/Section 2 : Terriers de petite taille

Comportement : Dégageant un air snob, le Scottish terrier est pourtant un chien très gai, enjoué et fiable. Doté d'une forte personnalité et affectueux, il a tendance à être le chien d'une ou deux personnes car c'est lui qui choisit son maître, c'est pour cela qu'il est plus heureux avec des couples sans enfant ou des personnes célibataires. En outre, il reste très méfiant envers les étrangers. Peu sportif, il aime les promenades et les jeux mais avec modération. Indépendant, il aime organiser sa vie selon ses désirs. Il s'entend très difficilement avec le chat.

Santé : La durée de vie moyenne du Scottish terrier est de 12 ans environ. Il présente des risques de problèmes dermatologiques et de crampes.

Alimentation : L'alimentation des chiens est à adapter par rapport aux activités physiques qu'ils effectuent. En effet, contrairement aux chats, ils peuvent avoir tendance à prendre du poids facilement. Leur alimentation est essentielle pour les maintenir en bonne santé. Principalement carnivores, les chiens ont des besoins nutritionnels spécifiques qui doivent contenir des glucides (sucres et amidons), des lipides (acides gras essentiels), des protéines, des minéraux et des vitamines. L'alimentation dite « cuisine maison » est déconseillée pour les néophytes car le chien risquerait d'avoir des carences mais aussi une accoutumance à cette alimentation. Les repas sont à répartir dans la journée. Le chocolat à bannir de son alimentation car il contient de la théobromine, molécule toxique pour l'animal.

Reproduction : La maturité sexuelle chez le mâle comme chez la femelle débute vers l'âge de six mois et dure jusqu'à la fin de leur vie même si leur fertilité peut diminuer avec l'âge. Il est préférable d'attendre l'âge de un an avant de les laisser se reproduire. Les mâles peuvent se reproduire tout au long de l'année alors que les femelles doivent attendre l'étape de l'oestrus pendant leurs « chaleurs » (étape accompagnée d'un écoulement vaginal sanglant éclairci et pendant laquelle la chienne acceptera l'accouplement). L'accouplement dure une vingtaine de minutes en moyenne. La durée de la gestation est d'environ 63 jours. Le nombre de chiots par portée varie entre 2 et 12. Il est important de souligner que tous ces éléments peuvent varier pour chaque race de chiens, il s'agit ici de données moyennes.

Some category animals

Scottish terrier Également cité dans