Quel arbre original planter dans le jardin ?

Au beau milieu de la pelouse ou au fond du terrain, un arbre petit ou grand donne du caractère au jardin. Plutôt qu'un classique pommier, chêne ou sapin, pourquoi ne pas faire pousser un de ces 10 arbres à l'allure étonnante ?

© Cécile Debise/Journal Des Femmes

L'aubépine rouge

(Crataegus axyacantha)

Aubépine et ses fruits rouges très décoratifs © Petro Teslenko

Très petit, cet arbre ne sort pas particulièrement de l'ordinaire durant l'année, avec ses feuilles vert foncé. Néanmoins, quand vient le printemps, sa floraison rougeoie et habille le jardin. Un véritable feu follet ! Quelle que soit la variété, ses couleurs sauront faire un bel effet. On conseille pourtant l'aubépine simple, qui fait des fruits tout aussi décoratifs en automne.  

  • Culture : très facile à cultiver, il aime autant le plein soleil que la mi-ombre, et pousse même si le sol est argileux ou calcaire.

Le désespoir du singe

(Araucaria auraucana)

Araucarias © Paulo Leandro Souza De Vilela Pinto/123rf

Marre des traditionnels sapins ? Optez pour ce conifère au nom évocateur et à la forme majestueuse ! Originaire du Chili, le désespoir du singe se caractérise par de larges branches couvertes de feuilles très épineuses, qui forment des écailles. Sa silhouette étrange peut atteindre plusieurs dizaines de mètres, d'où l'intérêt de lui laisser de l'espace.

  • Culture : il est généralement assez frileux et pousse très lentement : il faudra donc s'armer de patience et le bichonner en hiver pour lui faire atteindre une belle hauteur.

L'érable du Japon

(Acer palmatum)

Érable du Japon © jukurae

Sa croissance lente et sa petite taille permettent de l'installer dans les plus petits jardins. Le plus surprenant chez l'érable du Japon n'est pas la couleur de sa floraison, plutôt discrète, mais bien celle de ses feuilles ! Vertes, jaunes, rouges et même roses, elles passent par toutes les couleurs et offrent une diversité rafraîchissante.

  • Culture : évitez de le planter dans une terre calcaire, et préférez la mi-ombre. Il doit également être protégé du vent.

Le bouleau blanc

(Betula utilis)

Bouleau © Anna-Mari West/123rf

Sa floraison n'est pas spectaculaire, et son feuillage, bien que très joli, non plus. Pourtant le bouleau offre au jardin un effet graphique unique, et ce grâce à la couleur de son écorce. Le long tronc blanc du bouleau peut atteindre plusieurs mètres en quelques années. Il est l'arbre idéal pour les jardins minimalistes, ou pour mettre en valeur des plates-bandes particulièrement chargées.

  • Culture : il préfère être installé en plein soleil, mais n'est ni exigeant sur les températures, ni sur le sol.

Le magnolia persistant

(Magnolia grandiflora)

Magnolia hors période de floraison © Cécile Debise/Journal Des Femmes

On pourrait choisir le magnolia uniquement pour ses superbes fleurs parfumées qui apparaissent en été. Pourtant, il a plus d'une qualité ! Très versatile, il s'épanouit aussi bien lorsqu'il est palissé le long d'un mur qu'avec une taille en pyramide. Il s'intègre dans tous les styles de jardins, et supporte très bien de prendre de l'âge.

  • Culture : attention, le magnolia persistant n'apprécie ni le froid, ni le manque de soleil ! Pour autant, il n'est pas compliqué lorsqu'on réunit chaleur et ensoleillement.

L'albizzia

(Albizzia julibrissin)

Albizzia ou arbre à soie © Sergey Kolesnikov/23rf

L'arbre à soie possède un joli feuillage très dessiné, et s'enrichit d'une très belle floraison en été. Ses plumeaux roses et rouges sont très décoratifs. Second avantage, il s'étale tel un parasol, ce qui fait de lui un excellent arbre d'ombrage, parfait pour les jardins chauds en été.

  • Culture : abrité du vent et en plein soleil, il se cultive facilement.

Le pommier d'ornement

(Malus "Evereste")

Pommier d'ornement © indigolotos/123rf

En bac ou en pleine terre, le pommier d'ornement se cultive facilement, pousse vite et n'atteint pas plus de 5 mètres, surtout s'il est taillé régulièrement. Il se couvre en mai de multiples petites fleurs blanches qui donneront à l'automne de petits fruits rouges très décoratifs. Où qu'il soit placé, il attirera l'œil !

  • Culture : il nécessite un sol ordinaire et s'installe en plein soleil.

Le paulownia

(Paulownia tomentosa)

Paulownia © PaylessImages/123rf

Nommé en l'honneur de la fille d'un tsar, le paulownia est un arbre hors du commun. Il grandit vite pour faire une dizaine de mètres, et est réputé pour supporter les pires conditions en ville (pollution, sécheresse...). Ses belles feuilles en forme de cœur n'apparaissent qu'une fois la floraison terminée. Au printemps, ses fleurs violettes, digitées, forment d'impressionnants bouquets.

  • Culture : il aime l'ensoleillement et ne supporte pas les températures en dessous de - 20°C.

Le ginkgo

(Ginkgo biloba)

Feuilles de ginkgo © Iuliia Burlachenko/123rf

Il pousse lentement, s'étale peu mais vit très longtemps, et peut atteindre des dimensions importantes au fil des décennies. Chez le ginkgo, le plus remarquable est le feuillage, composé de multiples éventails vert pâle qui virent au jaune doré durant l'automne. Il est idéal pour un petit jardin de ville.

  • Culture : pas très exigeant, il demande simplement d'être en plein soleil et de ne pas avoir un sol trop humide en hiver.

Le figuier

(Ficus carica)

Figuier au bord d'une piscine © Elodie Rothan

Il peut atteindre 15 mètres, se pare de superbes feuilles divisées en lobes. Rien que pour son feuillage et ses belles formes, il justifie qu'on le cultive dans son jardin. Agé de quelques années, il deviendra idéal pour se protéger du soleil en été ! Bien entendu, son second atout est la présence de ses fruits, les figues, durant toute la fin de l'été.

  • Culture : s'il préfère la chaleur et la lumière, il est toutefois possible de le cultiver dans des régions froides mais en plein soleil et abrité du vent.