Le houx commun : plantation, taille et entretien

Le houx commun est à l'honneur en cette période de fin d'année. L'hiver venu, ce petit arbuste aux baies rouges égaie parfaitement les massifs. Et il est surtout très facile à entretenir.

Le houx commun : plantation, taille et entretien
© zugzwang/123RF

Conditions de développement du houx

Le houx supporte le froid et le chaud, la pollution, la pluie... Ces prédispositions en font une plante très appréciée lors de la mauvaise saison car ses baies égaient efficacement les massifs et les jardins. Il s'utilise aussi en haies et en bordures, notamment les variétés à feuillage vert foncé. Pour les terres en climat océanique, la plantation a lieu du printemps à l'automne.

Le houx se développe dans un sol rustique, à l'ombre comme en plein soleil, mais ne supporte pas les courants d'air, ni les sols trop humides. Il a des besoins relativement faibles en eau. Par contre, sa croissance est plutôt lente, puisqu'il gagne une quinzaine de centimètres par an. La taille n'est pas obligatoire, sauf si vous notez la présence de rameaux qui enlaidissent la forme de votre arbuste. Dans ce cas, n'oubliez pas de porter des gants afin de ne pas vous piquer.

Si vous destinez votre plante à la haie, vous devrez la tailler deux fois par an. Ainsi, elle sera plus touffue et empêchera les regards indiscrets.

Si ce sont les qualités ornementales du houx que vous recherchez, la taille en boule vous donnera entière satisfaction.

Le houx peut vivre jusqu'à 300 ans et atteindre une dizaine de mètres de haut. Choisissez son emplacement en gardant cet élément à l'esprit.

Propriétés et emplois du houx

Il est très prisé pour ses qualités ornementales, y compris pour la décoration intérieure. Le houx habille efficacement les tables et buffets d'hiver et de fêtes grâce à ses baies, et les massifs au printemps. Ses petites fleurs blanches sont en effet très décoratives.

Le houx est enfin très utilisé en infusion, car il soignerait les maux de gorge.

Comment choisir son houx ?

Le houx présente une particularité botanique dont dépend sa fructification : il est dioïque. Cela signifie que les fleurs mâles et les fleurs femelles se trouvent sur des pieds différents. Or, comme seules les femelles portent les fruits, il s'agit de ne pas vous tromper lors de l'achat. Le plus simple est sans doute d'acquérir un pied comportant déjà des fruits.

Attention cependant, malgré son attrait, le houx est toxique car il contient dans son feuillage des alcaloïdes, dont l'ingestion peut entraîner des troubles digestifs.