Valérie Lemercier

Valérie Lemercier s'est surtout révélé au cinéma mais l'actrice porte aussi la casquette d'humoriste. Elle est montée sur scène de nombreuses fois pour présenter ses sketchs, notamment avec son spectacle "Valérie Lemercier au Palace".

Biographie

Date de naissance 09/03/1964
Lieu de naissance Dieppe
Pays France
Signe astrologique Poissons
Amis Bertrand Burgalat, Alain Chabat

Valérie Lemercier, la classe de l'humour

Humoriste de talent, Valérie Lemercier se voit cantonnée à des seconds rôles qui lui réussissent. Élégante et drôle à la fois, elle s'essaie, avec moins de succès, à la réalisation.

La fille drôle...

Née en 1964, à Dieppe, Valérie Lemercier reçoit une éducation stricte avec ses trois soeurs. Elle tente alors de s'échapper de ce carcan par l'humour. Dotée d'un surpoids qu'elle n'apprécie guère, puis anorexique, elle réussit à s'en sortir par le rire. Après des cours au conservatoire de Rouen, elle se rend seule à Paris, à l'âge de 18 ans. Vendeuse de cosmétiques - alors que sa mère lui interdit de se maquiller... - Valérie Lemercier intègre ensuite la série "Palace" en 1988, où elle est la gardienne Lady Palace. Depuis, elle est cantonnée à la fille drôle, pas à l'héroïne de romance... Pourtant, elle tient à contrôler son apparence. Levée tous les matins à 5 heures, elle pratique la danse avec assiduité.

... cantonnée aux seconds rôles

Louis Malle la dirige, en 1988, dans "Milou en mai". Elle enchaîne ensuite avec des comédies populaires comme "L'Opération Corned-Beef", "Le Bal des casse-pieds", "La Cité de la peur", "RRRrrr !!!", "Neuilly, sa mère !", "Beur sur la ville"... Avec "Les Visiteurs" et "Fauteuils d'orchestre", elle obtient le César de la meilleure actrice dans un second rôle (1994 et 2007). Quand elle interprète un rôle de premier plan comme "Agathe Cléry", en 2008, le choix n'est pas toujours judicieux. Dans "Le Petit Nicolas", le rôle de la mère est pensé pour elle et le réalisateur Laurent Tirard fait des pieds et des mains pour la convaincre. Elle retrouve ce même réalisateur, en 2012, pour "Astérix et Obélix : Au service de Sa Majesté" où elle interprète la gouvernante Miss Macintosh dont s'éprend Obélix. Un opus qui échoue avec moins de quatre millions de spectateurs, mais sa prestation est saluée.

Valérie Lemercier, réalisatrice discrète sur sa vie privée

Pendant quelque temps, Valérie Lemercier est la compagne du musicien Bertrand Burgalat, qui signe certaines musiques de ses réalisations, comme "Palais Royal !" (2005), et son album de chansons "Valérie Lemercier chante" (1996). Le couple se sépare en 1997. Elle obtient trois Molières pour ses one-woman shows en 1991, 1996 et 2001. Elle est même humoriste de l'année aux Victoires de la Musique 1997. En 2006, 2007 et 2010, Valérie Lemercier présente de façon remarquable la cérémonie des César sur Canal + avec, notamment, une danse de Rabbi Jacob à mourir de rire. En revanche, en 2010, son sketch avec Gad Elmaleh sur l'actrice Juliette Binoche a du mal à passer ! En 2013, elle réalise son quatrième long métrage, après "Quadrille", "Le Derrière" et "Palais royal !", "100 % cachemire". Très critiqué par la presse, le film rejoint un thème qui la concerne : être femme sans être mère. Réservée sur sa vie privée, Valérie Lemercier vit avec son beau-fils et le père de ce dernier, dont elle cache le nom...