Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Femmes > Psycho >  Choisir son psy > Psychologue
Dossier
04/12/2006

Le psychologue analyse votre comportement

Formé à l'université, le psychologue est spécialisé dans l'étude du comportement humain. A l'aide de tests et autres examens psychologiques, il vous aide à faire le point.
  Envoyer à un ami Imprimer cet article  

SOMMAIRE
Sommaire

Un diplôme reconnu par l'Etat

Le psychologue a suivi des études de psychologie. Selon la loi de juillet 1985, seuls les détenteurs d'un DESS peuvent se prétendre psychologues. Les personnes titulaires d'un DEA doivent compléter leur formation par un stage professionnel pour avoir droit au titre. Un autre cursus permet également d'exercer puisque le diplôme qui sanctionne les cinq années d'études à l'école des psychologues praticiens est reconnu par l'Etat.
Au cours de sa formation, le psychologue se spécialise dans un domaine : neuropsychologie, psychopathologie générale, psychologie de l'enfant, psychologie du travail... Une spécialisation qui conditionne ensuite son champ d'intervention. A noter que le psychologue clinicien est également psychothérapeute.

Pour faire le point

Contrairement au psychiatre et au psychothérapeute, le psychologue ne soigne pas (sauf s'il a suivi en plus de son cursus une formation spécifique en psychothérapie). En effet, la psychologie n'est pas un traitement, c'est une science. Il s'agit de l'étude des comportements humains. On ne consulte donc pas un psychologue pour guérir de ses souffrances intérieures, mais pour établir un bilan, faire le point et cerner ses problèmes. Ses missions sont diverses, du soutien au conseil en passant par la prévention. C'est d'ailleurs le premier interlocuteur que l'on recommande à qui rencontre un problème d'ordre psychologique. Echec scolaire, licenciement, recherche d'orientation professionnelle, troubles du langage... Dans toutes ces situations, le psychologue peut vous aider à y voir plus clair. Par exemple, si vous souffrez de stress au travail, n'hésitez pas à rendre viste au psychologue de votre entreprise.

EN SAVOIR PLUS

Tests et entretien

Le psy vous reçoit en consultation individuelle. Formé aux techniques d'entretien, il discute avec le patient, l'observe et analyse son comportement, ce qui lui permet de décrypter son fonctionnement psychique pour mieux le conseiller. Il peut également utiliser d'autres outils tels que les tests pour évaluer votre personnalité, vos aptitudes et capacités intellectuelles. Les psychologues pratiquent ces examens notamment en cas de difficultés scolaires. Les résultats de ces tests lui permettent de vous orienter.

En pratique

Bien souvent, les psychologues exercent dans le cadre d'une structure du type hôpital, entreprise, établissement scolaire... Dans ces cas-là, les consultations sont gratuites pour le patient puisque l'institution rémunère le psy. D'autres travaillent en cabinet privé ou en centre médico-psychologique. Les tarifs pratiqués varient en moyenne de 40 à 60 euros. Le psychologue n'étant pas médecin, ces séances ne sont pas remboursées lorsqu'il exerce en libéral. En CMP, les consultations sont gratuites. En général, 4 à 5 séances suffisent pour y voir plus clair, si ce n'est pas le cas, le psychologue aiguille le patient vers une psychothérapie.

 

Elisabeth
Elisabeth

Elisabeth, 53 ans (Chennevières)

"Je voulais absolument une femme"

"En août 2004, en rentrant de mon travail, j'ai trouvé le trousseau de clefs de mon mari sur le buffet du salon, accompagné d'une lettre. Il partait chez sa mère pour faire le point. J'étais sous le choc. Nous étions mariés depuis janvier 1995 et vivions ensemble depuis septembre 1989. J'ai décidé, sur les conseils de mon fils, de consulter un psychologue. J'étais financièrement gênée, je me suis donc adressée au service social de ma mairie. Par ailleurs, je voulais absolument une femme, qui plus est, une psychologue. Car j'avais encore des idées préconçues sur le fait qu'un psychiatre relevait davantage de la folie. Depuis, j'ai réalisé que je me trompais. Le premier rendez-vous d'une heure s'est passé bizarrement. Ma psy m'écoutait puis n'arrêtait pas de me trouver des tas de qualités. Elle les mettait en valeur d'une manière que je trouvais exagérée. A la troisième séance, je me suis dit :"si cela continue, je ne reviendrai plus la voir". Seulement, j'ai réalisé que j'allais beaucoup mieux. Je ne sais pas exactement comment cette psy s'y prenait, mais au fur et à mesure que les séances défilaient, à raison d'une heure par semaine, je reprenais confiance en moi, je revoyais le ciel plus bleu, le soleil plus jaune... Le temps a passé. J'ai cessé de rendre visite à ma psy au bout d'un an car j'ai décidé que je n'avais plus besoin d'aide. Je pouvais me débrouiller seule. Mon ex-mari n'est pas revenu, et j'ai entamé une procédure de divorce cet été. Je me sens forte. Je ne me pose plus de questions. Car je crois me les être toutes posées. La vie continue…"

Les adresses pour trouver un psychologue :
» L'annuaire du syndicat national des psychologues

» Le site de la société française de psychologie

Sommaire du dossier

Claire Sassonia, Journal des Femmes

Magazine Psycho Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Croyez-vous à votre horoscope ?

Tous les sondages