Défilé Lanvin
Prêt à porter printemps-été 2017 - défilés paris

Décryptage du défilé de mode

Et Lanvin devint Bouchra. Issue du grand mercato qui a fait jouer la mode parisienne aux chaises musicales, Bouchra Jarrar mais aussi Maria Chiuri ou Anthony Vaccarello dévoilent leur première collection à le tête de maisons historiques cette saison. Après un départ avec pertes et fracas d'Alber Elbaz, des pots cassés à ramasser en interne et une première petite collection pre-fall accueillie tièdement par les acheteurs, Lanvin s'élance officiellement dans sa nouvelle ère aux faux-airs de résurrection. Sobre, simplement chic, la nouvelle allure Lanvin n'a pas grand chose à voir avec la précédente. La féminité se manifeste dans la fluidité d'une robe, une bretelle fragile, une transparence volontaire. Les robes sont amples, tout comme les longues vestes et pantalons, d'un confort que l'on n'ose imaginer pour la saison chaude. La collection est piquée de détails mais avec une palette chromatique timide, à part cette charmante fulgurance bleu électrique, évocation à la couleur fétiche de Madame Lanvin dans une intensité remise au goût du jour. Le tailoring d'un tailleurs pantalon, dans un tissu rayé emprunté au dressing masculin côtoie les plumes, broderies et autres fleurs de soie disséminés par petites touches. Chaque look nous offre une nouvelle interprétation du chic effortless, qui danse toujours entre grands soirs et journées actives. Un nouveau départ tout en bon goût parfumé de l’essence Bouchra Jarrar. 

Par Mitia Bernetel

Et retrouvez l'ensemble des défilés sur notre espace dédié.

Backstage (24 photos)

Close Up (68 photos)

Les autres défilés Lanvin