Défilé Jacquemus
Prêt à porter printemps-été 2017 - défilés paris

Décryptage du défilé de mode

Au premier jour de sa fashion week, Paris a pris les traits d'une jolie Provence grâce à la magie de Jacquemus. Pour sa collection prêt-à-porter printemps-été 2017, Simon Porte a dévoilé une femme sensuelle et aussi lumineuse qu'une peinture de Paul Cézanne. Sous l'espace éphémère des Tuileries, le catwalk s'est transformé en chemin ensoleillé fleurant bon les vacances. Comme à son habitude, le créateur a joué sur les volumes et les formes géométriques, mais le résultat est cette fois-ci bien plus portable qu'à l’accoutumée. Manches gonflées, extra longues ou extra courtes, pantalons oversize portés en taille haute, mini robes moulantes ou jupes larges parent les belles Sudistes dans les tons bleu, blanc, rouge, beige et parfois noir. 
Sous leurs chapeaux de paille symbolisant une auréole ou un soleil, les belles méridionales s'apparentent à des Sentons de Provence. Mais si les figurines traditionnelles donnent leur nom à la collection, le créateur s'octroie le droit d'en redéfinir totalement les codes. Bien éloignée de l'image désuète de ces objets, la femme Jacquemus est en plein accord avec son temps dans un ensemble top blanc croppé triangulaire et pantalon palazzo bleu plissé, sous une longue gabardine fluide ou dans une robe chemise à carreaux.
Alors qu'elle découvrait sa poitrine lors du précédent show, la jeune effrontée se la joue aujourd'hui plus romantique que jamais, préférant ne dévoiler que son décolleté ou ses jambes.
Sensuelles, singulières, intemporelles et travaillées, les pièces du défilé nous donnent envie de les porter plus d'un millions d'années... et toujours en été.

Backstage (12 photos)

Close Up (38 photos)

Les autres défilés Jacquemus