Défilé Chanel
Prêt à porter automne-hiver 2017-2018 - défilés paris

Décryptage du défilé de mode

"C'est un petit pas pour Chanel, un grand pas pour les femmes" aurait pu déclamer Karl Lagerfeld lors de son salut de fin du défilé Chanel automne-hiver 2017-2018. Comme à l'accoutumée, le Grand Palais s'est métamorphosé en une bulle onirique pour accueillir la dernière collection de la prestigieuse maison. Cette saison, elle a carrément demandé la Lune avec, en final, un décollage de fusée grandiose au son du "Rocket Man" d'Elton John.
C'est donc au "ground control" de Chanel, au pied de sa fusée, que les mannequins ont dévoilé une collection cosmique. Infusée du lamé des décors des navettes, ponctué des cols cheminée larges des combinaisons, saupoudré de paillettes galactiques, la ligne a tout de la conquête spatiale. Impossible de ne pas penser au frenchie Thomas Pescet, cosmonaute à la célébrité 2.0 actuellement en orbite, quand ont observe le motif pop où flottent des scaphandres en négatif. Mais les notes aérospatiales premier degré, à consommer comme des gourmandises lunaires, n'empêchent pas Karl Lagerfeld de nous vêtir un peu plus près des étoiles. Galaxies brodées de perles, tweed aux notes de lurex comme un firmament, le rêve et la poésie stellaire prennent le dessus dans cette collection hivernale lumineuse. Le décollage semble être imminent pour les paires de bottes stars du défilé, ainsi que pour les solaires, masques miroitants et imposants, it-pièces en puissance. Mission réussi pour le kaiser qui ne cesse de voir la mode de ses yeux pleins d'étoiles.

par Mathilde Bouthier de La Tour

Et retrouvez l'ensemble des défilés de la fashion week sur notre espace dédié

Les autres défilés Chanel