Défilé Jean Paul Gaultier
Haute couture automne-hiver 2016-2017 - défilés paris

Décryptage du défilé de mode

Bien loin de la nuit parisienne 90's au Palace de la dernière collection JPG, le couturier frenchy décalé propose, pour la saison haute couture automne-hiver 2016-2017, une ambiance aux antipodes : la nature. Le 6 juillet, les silhouettes de Jean Paul Gaultier étaient donc résolument tribales et naturalistes. Dans cette collection, les tissus semblent être faits de bois brut, la fourrure est très présente, les bijoux oversize très minimalistes en bois (colliers épais et boucles d'oreilles façon écarteurs) ont l'air tout droit sortis d'une tribu Masai, quant aux cheveux en dreadlocks de certains mannequins, ils semblent très inspirés par les coiffures Himba. Et comment ne pas parler des impressionnantes cagoules formant de larges halos autours du visage de nombreuses silhouettes, faites de plumes, de fourrure, de feuilles mortes ou encore de tricot ? Cet accessoire très marquant  est sans doute la touche tribale ultime qui nous plonge dans un univers si lointain de notre monde occidental, un univers délibérément recherché par le couturier. Ambiance forêt zen au charme féerique, le catwalk Gaultier revendique une envie de retour aux sources, d'un peu de légèreté et surtout d'authenticité. Comme l'explique le designer français, la femme Jean Paul Gaultier "cherche un peu la méditation parce qu'elle en a marre de toutes ces histoires politiques, elle s'évade un peu, est plus en contact avec la nature". Une nature présente autant dans les tissus, les matières et l'esthétique des coupes et des ornements que dans les couleurs qui ne pouvaient pas être plus raccord avec la thématique : des camaïeux de bruns, de verts, d'ocres, du noir, du crème, un peu de rouge et de rouille... la palette chromatique du podium Gaultier nous a totalement emportée et relaxée comme l'a voulu son DA. "J'ai vu des jardins magnifiques, des matériaux traités d'une façon très pure, ça m'a donné cette envie de verdure, de zen, de yoga presque, de respiration".
Et puisqu'il se consacre depuis quelques saisons déjà à la haute couture, laissant de côté le prêt-à-porter trop prenant et moins technique, Jean Paul Gaultier fait encore une fois de vraies prouesses en ce qui concerne le travail des matières, les finitions et moult détails ajoutés, pour faire de chaque pièce une merveille de savoir-faire, de beauté et d'élégance (avec un brin d'excentricité et de fantaisie pour rester fidèle à l'esprit de cette maison déjantée).
On a adoré ce voyage dépaysant, unique et reposant au cœur de cette forêt enchantée où les fées et autres créatures magiques et majestueuses nous ont presque donné des envies d'automne.

Retrouvez l'ensemble des défilés haute couture sur notre espace dédié.

Par Mathilde Bouthier de La Tour

Backstage (52 photos)

Close Up (71 photos)

Les autres défilés Jean Paul Gaultier