Défilé Christian Dior
Haute couture automne-hiver 2016-2017 - défilés paris

Décryptage du défilé de mode

C'est dans les salons de ses locaux avenue Montaigne – siège social et showroom de la marque – que Dior a accueilli le 4 juillet après-midi ses chanceux invités pour un défilé haute couture très intimiste et penché sur le passé. Avec sa collection haute couture automne-hiver 2016-2017, la maison Christian Dior opère clairement un retour aux sources avec moult clins d'œil aux codes qui ont fait le succès de la griffe. Nous voici revenus à l'époque de la silhouette "New Look" de monsieur Dior, un voyage dans le temps direction la fin des années 40, à l'apogée du tailleur "bar". La palette bicolore stricte, fil rouge de cette collection, nous aide à nous plonger dans cette période clé de l'histoire de la mode, comme si nous étions tranquillement installés face à notre vieux téléviseur, devant un film en noir et blanc plein d'élégante, de féminité et de grâce.
Dior se la joue donc retro-chic avec un style clairement années 40-50. On retrouve la célèbre jupe 7/8ème fluide et plissée mais aussi en version lisse, plus rigide et évasée. Quant aux vestes de tailleur , elles ne pouvaient évidemment pas se passer de leur basque pour rester dans les coupes mythiques de la maison CD mais aussi pour souligner mieux que jamais les tailles de guêpes de mannequins raffinés dont même l'allure et la moue un brin austères avaient un goût de vintage. Une réelle attention a été portée aux manches des tops et des vestes. Elles varient entre ballon, ou légèrement gigot quand il s'agit de manches longues, et parfois même, les épaules sont dénudées grâce à de sublimes encolures Bardot.
Au final, Dior propose cette saison des pièces somme toute très sobres et sages mais qui, upgradées par de sublimes broderies, prennent tout leur sens et deviennent de véritables bijoux couture. Perles, sequins, fils dorés : tout est dans le jeu des textures et la complexité du travail des matières.
Enfin, les élégantes nous ont surpris en portant à leurs pieds des tongs plates noires très sommaires et modernes, nouées à la cheville à l'aide d'un lien en cuir. Dior nous rappel par ce simple détail que nous sommes bien en 2016 et non en 1947 et qu'il n'y a définitivement plus de saison !

Retrouvez l'ensemble des défilés haute couture sur notre espace dédié.

Par Mathilde Bouthier de La Tour.

Backstage (34 photos)

Close Up (64 photos)

Les autres défilés Christian Dior