Heureux et fidèle, c'est possible ! Hommes, femmes : même combat !

les femmes sont devenues les égales des hommes, y compris sur le plan de
Les femmes sont devenues les égales des hommes, y compris sur le plan de l'infidélité... © Hemera/Thinkstock

L'homme serait naturellement enclin à aller "voir ailleurs". Ca n'est pas de sa faute, c'est un chasseur, un prédateur par nature, son instinct quoi. Quant à la femme, vouée à faire la popote et à s'occuper des petits, elle n'a ni le temps ni l'envie d'aller batifoler, elle est trop romantique. Et si jamais elle le fait, vraiment, ça n'est qu'une traînée...

Cette vision des choses vous paraît bien archaïque ? Eh oui ! Pourtant, elle a longtemps perduré, explique Caroline Kruse. "Historiquement, la fidélité serait plutôt perçue comme le devoir de la femme et l'infidélité, l'apanage des mâles conquérants. Cette répartition des rôles, tout comme l'institution du mariage, trouve son origine dans le besoin, pour les hommes, d'avoir via la fidélité de leur épouse une certitude la plus grande possible quant à la légitimité de leur progéniture."

Mêmes questions

Seulement depuis, les choses ont bien changé, notamment dans les cultures occidentales. Certaines études tendent même à prouver que les femmes seraient plus souvent infidèles que les hommes ! Egalité des sexes oblige : "La question de la fidélité ou de son contraire se pose aujourd'hui à peu près dans les mêmes termes pour les hommes et pour les femmes. Dans les couples que je reçois, l'infidélité du partenaire soulève les mêmes interrogations."

Une différence toutefois, note la thérapeute conjugale. Souvent la question de la fidélité ne se pose pas dans les mêmes termes pour les couples gays. "L'engagement profond du partenaire n'est pas forcément synonyme de fidélité, du moins d'une fidélité sexuelle sans faille."

Sommaire