Heureux et fidèle, c'est possible ! Faut-il lui parler de mes "envies d'ailleurs" ?

lui dire que votre partenaire de théâtre ne vous laisse pas indifférente ? pas
Lui dire que votre partenaire de théâtre ne vous laisse pas indifférente ? Pas nécessairement une bonne idée... © Creatas/Thinkstock

Il y a ce collègue qui vous a tapé dans l'œil et vers qui vous vous sentez irrésistiblement attirée... Ou bien ce bel étranger que vous croisez régulièrement dans le métro et avec qui vous échangez des regards furtifs. Vous mourez d'envie de lui demander son numéro de téléphone. Pire : vous êtes littéralement tombée amoureuse d'un partenaire de théâtre. Il ne s'est absolument rien passé, mais vous pensez à lui jour et nuit. Aïe, la tuile.

Vous êtes quelqu'un d'honnête et vous êtes persuadée que le dialogue est essentiel dans le couple. Alors vous décidez d'en parler ouvertement à votre conjoint, pour qu'il ne se sente pas piégé ou trahi. Est-ce vraiment une bonne idée ? Pas si sûr...

Coupable...

Pour Caroline Kruse, deux cas de figure peuvent se présenter. "Il arrive que certains couples jouent à relancer le désir de cette manière, sans trop de danger, ni pour l'un ni pour l'autre."

Mais l'histoire la plus fréquente est toute autre... "Pour ceux qui se sentent vaguement coupables d'éprouver ce type d'attirance, confier à son partenaire qu'on se sent attiré par quelqu'un d'autre ne me paraît pas vraiment indispensable. Pourquoi le faire ? A moins d'être pervers narcissique, dire à son conjoint qu'on est attiré par quelqu'un d'autre relève plus souvent d'une forme de lâcheté que d'un désir de transparence." Souvent, on se confie à l'autre dans l'espoir qu'il va nous soutenir et nous aider à surmonter cette attirance. "Il y a dans cette démarche quelque chose d'un peu infantile, qui interroge sur la nature de cette relation de couple." Vous l'aurez compris, le véritable altruisme consiste sans doute plutôt à gérer cet épisode sans inquiéter votre conjoint pour quelque chose de somme toute relativement bénin, si toutefois vous parvenez à passer le cap.

Sommaire