Dominant/dominé : trouver l'équilibre Quand la relation doit-elle s'arrêter ?

 

Malheureusement, il arrive aussi que les choses ne puissent pas être réparées. C'est le cas si le déséquilibre dure depuis trop longtemps, par exemple, et qu'il a fait des dégâts.

Plusieurs lectrices en témoignent. C'est le cas de Caroline de Nice, pour qui le quotidien est devenu presque intolérable : "J'ai petit-à-petit perdu confiance en moi. J'ai peur de lui quand il perd son contrôle et j'ai peur de le quitter et de me retrouver seule. (...) Je n'en peux plus mais lui fait comme s'il n'y avait rien eu et me reproche d'avoir l'air malheureuse !"

Lorsque l'un des deux a pris le dessus au point d'en devenir verbalement violent, humiliant, cela peut être très difficile et très long à dépasser. Il est même assez souvent préférable de mettre un terme à la relation, pour se reconstruire dans un premier temps avant d'essayer d'entamer une autre histoire. Ainsi, Virginie a préféré partir, sa palce devenant invivable. "J'ai vécu cette situation de couple dominant-dominé. Au début, c'était un vrai rapport de forces (beaucoup de disputes) et puis avec la naissance de notre enfant, je suis devenue moins "défensive" et donc dominée. Cela m'a pris 1 an pour comprendre que j'étais devenue une "carpette" et que cela ne me ressemblait pas... Je l'ai quitté et quel soulagement de "me retrouver" ! Quelle liberté !"

Ce n'est jamais facile de quitter. Ca l'est encore moins quand on a peur de l'abandon, comme c'est souvent le cas chez les dominants et les dominés. C'est pourquoi beaucoup se tournent vers un psychologue afin de trouver le courage de le faire. Ce dernier peut également aider à se reconstruire, en essayant de comprendre comment on a pu tomber dans un tel engrenage. 

 

Sommaire