Bien gérer les grands caps de la vie de couple Il m'a trompée...

 

La situation : vous étiez pourtant sûre qu'il n'était pas comme tous les autres, celui-là. Vous aviez une confiance aveugle en Romain. D'ailleurs au début vous n'avez pas trop voulu y croire. Vous vous êtes dit que ce SMS que vous aviez intercepté sans le vouloir et où une certaine Blandine le remerciait pour un certain moment de tendresse, c'était sûrement une erreur de numéro. D'autant que la tendresse, ça fait un moment que ce n'est plus trop son truc à Romain alors bon...

Même chose quand il est rentré avec le parfum d'une autre sur sa veste. Sûrement une dame qui s'était collée d'un peu trop près dans le métro. Mais le jour où vous avez trouvé un préservatif dans la poche du pantalon que vous vous apprêtiez à mettre à laver, il a bien fallu vous rendre à l'évidence : Monsieur vous trompait ! D'ailleurs, dès que vous l'avez confronté, il a admis aussitôt. Il semblait même presque soulagé d'être enfin découvert.

Ce qui peut être difficile : TOUT est difficile, vous dites-vous. Vous vous sentez trahie, malheureuse, jalouse. Vous avez l'impression que le cocon que vous vous êtes efforcée de bâtir pendant toutes ces années s'est effondré d'un coup. Vous le détestez, vous avez envie, au choix, de l'étrangler ou de lui arracher les yeux. Ou tout simplement de lancer ses vêtements dans une valise que vous jetterez par la fenêtre. Qu'il aille la rejoindre puisque c'est comme ça ! En même temps, vous sentez confusément que si vous êtes dans cet état, c'est bien parce que vous l'aimez, malgré tout. D'ailleurs, à bien y réfléchir, pour l'instant vous êtes incapable de vous imaginer vivre sans lui. L'ennui, c'est que vous vous sentez également incapable de lui pardonner cette incartade, ce coup de canif dans le contrat.

Le conseil du psy : j'ai constaté au fil de mes consultations que l'adultère n'était pas forcément une cause de rupture. Dans certains cas, il est même admis tacitement : on est dans une relation durable, mais chacun peut avoir des aventures sexuelles si ça lui chante. Même dans le cas où cet adultère est vécu comme une tromperie, la solution n'est pas toujours dans la séparation. Ce que j'essaie de faire, c'est d'inverser les rapports de force. Souvent, la situation est présentée de telle façon que c'est à l'infidèle de faire un choix entre la légitime et l'illégitime. Or, il est très mal placé pour faire ce choix. J'essaie donc de faire comprendre à la personne trompée qu'au contraire, c'est elle qui a toutes les cartes en main : elle peut choisir de partir ou bien de rester. C'est elle qui a le pouvoir de sauver ou non le couple. Même si ce n'est pas toujours le cas, il est tout à fait possible de se relever de cette épreuve.

Sommaire