Lui demander ce qui ne va pas

ne culpabilisez pas : vous n'êtes pas forcément responsable de ses humeurs.
Ne culpabilisez pas : vous n'êtes pas forcément responsable de ses humeurs. © Sean Prior / Fotolia.com

 Situation typique :

C'est dimanche matin et à voir la tête déconfite de votre cher et tendre, vous vous dites que quelque chose ne tourne pas rond. Alors, pleine de compassion pour lui, vous lui demandez ce qui ne va pas, pourquoi il fait cette tête ? Et lui de répondre que non "tout va bien". Evidemment vous insistez car après 15 ans de mariage, vous êtes bien placée pour savoir quand il n'est pas de bon poil. Et là, c'est le drame : il s'énerve encore plus.

Sa réaction : Il vous répond sèchement qu'il n'a "RIEN". En clair, il ne veut pas en parler avec vous.

Analyse : Les hommes préfèrent généralement le silence et l'action à la parole (au contraire des femmes). 

Si son premier réflexe n'est pas de vous parler, ne le prenez pas pour vous. Les hommes ont besoin de cogiter dans leur coin. N'essayez surtout pas de lui tirer les vers du nez afin de ne pas le braquer. Encore pire, ne lancez pas la discussion au mauvais moment, après une dure journée de travail ou au réveil (de surcroît un dimanche matin !) par exemple. Lancez plutôt la discussion de manière informelle, quand il est détendu, autour d'un verre de vin par exemple.