Je suis jalouse, mais je me soigne Equilibre ou destruction du couple ?

Vous vous en doutez, la jalousie, surtout quand elle tourne à l'obsession, peut retentir de façon très négative sur le couple. Le conjoint juge souvent fatigant et énervant d'avoir à se justifier de ses moindres faits et gestes, d'être soumis à des interrogatoires serrés régulièrement, de savoir que sa boîte mail et ses messages téléphoniques sont épiés.

De deux choses l'une : soit le couple trouve une sorte d'équilibre dans ce fonctionnement, soit il risque d'exploser si la situation ne s'améliore pas. Le premier cas de figure n'est pas si rare. En effet, le jalousé peut y voir une preuve de l'amour et de l'intérêt que l'autre lui porte. De son côté, le jaloux peut jauger via sa jalousie de son amour pour l'autre. Une sorte de jeu s'installe entre les deux parties. Si tout le monde est satisfait de la situation, aucun problème particulier ne se profile à l'horizon.

Tromper pour s'échapper

Là où cela devient problématique, c'est quand le jalousé ne supporte pas la situation, qu'il n'en peut plus de se voir sommé d'avouer des choses qu'il n'a pas faites. C'est le plus souvent le cas lorsqu'il s'agit d'une jalousie pathologique. Le conjoint du jaloux n'a pas vraiment de marge de manœuvre puisque tout ce qu'il dit ou fait est mal interprété. Non seulement le conjoint est malheureux, mais cette suspicion de tous les instants risque même de le pousser à faire "des bêtises".

"C'est difficile à entendre mais la jalousie peut pousser l'autre à devenir infidèle, en réaction contre ce contrôle permanent dont il fait l'objet. D'une manière générale, l'infidélité est d'ailleurs une façon d'échapper au contrôle que l'autre exerce sur notre vie", explique la conseille conjugale Caroline Kruse.

Sommaire