C'est toujours de sa faute ! Ou pas... Nos reproches, une marque de projection ?

Bien souvent, le fait de systématiquement adresser des reproches à son partenaire est une façon de se projeter. En effet, il peut arriver de ne plus pouvoir assumer ses différentes responsabilités, sociales, professionnelles, amoureuses, éducationnelles, familiales, etc.

Et du coup, qui c'est qui écope de toute cette exaspération ? C'est pas bibi mais plutôt chéri.

C'est en quelque sorte une projection : puisque je suis surmenée et fatiguée, sois tu devrais l'être autant que moi en en faisant autant, sois tu devrais tout faire pour que je ne le sois plus.

Mais les hommes ne comprennent pas qu'on leur fasse des reproches, surtout que la plupart du temps, ils le sont faits de manière agressive. Cela d'autant plus que la plupart du temps, ils se disent prêts à faire des efforts ou à participer aux tâches si c'est gentiment demandé. Ce qui n'est pas le cas quand on fait des reproches... C'est normal, qui a envie de rendre service ou de faire plaisir à quelqu'un qui ne cesse d'aboyer ?

Alors avant de nous exciter sur nos Jules en les accusant de n'être que des fainéants, essayons de prendre un peu de recul et de nous demander si nous ne faisons pas une projection.

Et d'ailleurs, pourquoi ne pas essayer d'inverser les rôles et de vous mettre à sa place. Vous savez qu'il n'a pas mauvais fond (sinon, que feriez-vous avec lui ?!), qu'il est prêt à rendre service. Est-il censé savoir, si vous ne lui avez pas clairement fait comprendre, que vous êtes surmenée, fatiguée ou blasée ? Pas forcément. Et ce n'est pas parce qu'il ne fait pas attention à vous, pas nécessairement. Si vous pensez que c'est le cas, faites lui simplement part de vos interrogations, de vos soucis. Il ne pourra que vous écouter et tout faire pour que tout se passe au mieux pour tout le monde.

Sommaire