Les couples en union libre sont plus jeunes et moins riches

Si de plus en plus de Français vivent en union libre et fuient l'engagement, ils ont aussi moins de diplômes et des niveaux de vie plus bas que ceux qui ont décidé de se dire "oui". L'Insee s'est intéressé à eux et publie les résultats de cette étude.

Les couples en union libre sont plus jeunes et moins riches
© Oleksandr Bedenyuk - 123RF

L'amour dure trois ans, selon Frédéric Beigbeder. Une affirmation qui semble convaincre de plus en plus de Français à vivre en union libre, loin de tout contrat comme le mariage ou le pacs. Ces duos seulement unis par l'amour ne représentaient que 3% de la population en 1692 et 12,05% en 1990, d'après l'Insee. L'institut dévoile dans son portrait social de la France qu'ils sont désormais 20% et bientôt beaucoup plus, puisque la tendance se confirme : sur le million de tandems amoureux qui se forment chaque année dans notre pays, ils sont 550 000 à vivre en toute liberté.

Ces couples sont le reflet d'une génération allergique à l'engagement. La preuve : l'union libre est très répandue chez les jeunes de 20 ans (87%) et beaucoup moins chez les plus de 60 ans (7%), chez qui le mariage est coutume (93%).

Différence d'âge et statut social

L'étude révèle également que les différences d'âge sont plus marquées chez eux que chez les époux. Dix couples en union libre sur cent ont plus de 10 ans d'écart, contre 7% (et 8% pour les pacsés). Ils sont aussi moins diplômés (39% ont un niveau supérieur au bac) que ceux qui se sont dit "oui" (47% ont un niveau supérieur au bac) ou qui se sont pacsés (64% ont un niveau supérieur au bac). Ces chiffres se ressentent sur le compte commun puisque les concubins gagnent en moyenne 19 700 euros par an, les mariés 22 900 euros et les pacsés 26 300 euros.

Les couples en union libres sont aussi les plus mal lotis dans la durée. Ils sont 265 000 à se séparer chaque année, alors qu'on recense 128 000 divorces et 31 800 ruptures de pacs. Sûrement parce qu'il est plus facile de faire ses valises sur un coup de tête que de rompre un contrat.

L'Insee a également remarqué que sur 100 couples sans engagement formés en 2012, seuls 47% l'étaient encore en 2015. Environ 13 % étaient mariés ou pacsés et 26% s'étaient séparés entre temps, L'amour (sans engagement) dure souvent trois ans.

Voir aussi :