Il est toujours sur Tinder : comment réagir à ses fausses excuses ?

Trois semaines de relation et voilà que vous avec surpris Jean-No toujours inscrit Tinder. Double peine : en plus de ne pas être sur la même longueur d'ondes (vous étiez sincère et emballée), c'est un petit menteur qui vous brandit de fausses excuses pour vous garder sous le coude. Préparez-lui une double vengeance : confrontez-le à ses bobards et fuyez. Mode d'emploi.

© 123RF

Vous vous êtes rencontrés sur une appli de rencontre. Un rencard plus loin, l'amour était au rendez-vous. Ni une ni deux, vous vous êtes désinscrite de Tinder afin de respecter l'idylle naissante. Sauf que Jean-No ne semble pas avoir pris la même décision : tranquillement, voilà qu'il surfe de droite à gauche sur des blondes et des brunes. C'est votre copine Sam qui l'a grillé. Mais pourquoi ? Vous qui démarrez une relation ? Visiblement, vous n'attendez pas la même chose. Et c'est certain : vous ne resterez pas avec un garçon qui ne veut pas "se poser" (comme disent les jeunes). Voici la liste des fausses excuses que vous risquez d'entendre et comment rebondir pour mieux partir.

Sa fausse excuse : "C'est cool de jouer à j'aime / j'aime pas"

Regardez-lui droit dans les yeux et dites-lui que vous avez un jeu encore plus sympa que ça : et moi, tu aimes ou tu aimes pas ? Voilà, il crachera le morceau.

Sa fausse excuse : "C'est parce qu'on peut trouver des potes et après, on va tous ensemble à la patinoire"

Proposez-lui d'organiser une sortie patinoire tout de suite avec les cent trois personnes géolocalisées autour de vous. Si dans cinq minutes, ce n'est pas fait, vous pourrez gentiment lui dire " tu mens, j'espère que tu trouveras la prochaine de tes conquêtes au poney".

Sa fausse excuse : "C'est pour aider un copain à trouver l'amour"

Répondez-lui que c'est dommage, aider un pote à trouver l'amour, c'est prendre le risque de perdre le sien. Dites-lui que vous allez partir, ne plus le revoir, et qu'il pourra arrêter de se faire passer pour son pote, c'est plus sain.

Sa fausse excuse : "J'ai simplement oublié d'effacer mon profil depuis toi, mais je ne m'en sers pas"

Entre temps, vous demandez à Sam (la copine) de vérifier sa présence et vous lui balancez gentiment que ne pas se servir de son profil depuis trois minutes, ça ne compte pas.

Sa fausse excuse : "Je regardais si tu y étais encore"

Qu'est-ce que c'est drôle : vous n'y étiez pas, mais après ça, vous allez vite y retourner.

Sa fausse excuse : "C'est pour le boulot"

C'est un peu étrange quand on travaille chez ERDF. Demandez-lui d'aller changer l'ampoule de vos toilettes, faites-le monter sur le tabouret, faites votre sac et partez avec le tabouret.

Sa fausse excuse : "Je regardais s'il y avait ma mère, elle fait n'importe quoi en ce moment"

Rassurez-le : vous y avez croisé son père.

Et s'il dit "Bah, on n'est pas ensemble en même temps ?", comment je réagis ?

Expliquez-lui qu'en effet, il n'est jamais simple de dater un couple. À partir de quand une histoire commence-t-elle réellement ? À partir de quand doit-on se jurer fidélité et exclusivité ? Personne n'en sait rien (la magie de l'amour). Mais pour vous, quelque chose de logique se profilait. Vous ne ressentiez plus le besoin de surfer sur Tinder. Peut-être que lui le ressent toujours. Alors dites-lui très honnêtement : "Pour moi, une histoire démarrait. Je ne te demande pas la Lune, non plus la bague au doigt, mais je pensais qu'on se lançait." Dès lors que vous exposez vos valeurs, vos désirs, sans l'accuser, il vous fera part des siennes et des siens. Que veut-il ? Où va-t-il ? Un petit point nécessaire.

Voir aussi :