Sexisme dans le couple : les femmes influencées par les hommes

Le sexisme "revendiqué", qui voit les hommes assumer clairement leur misogynie, s'oppose au sexisme "bienveillant", dont l’idée est de considérer les femmes comme des petits êtres à protéger. Un machisme "gentil" dont il faudrait se méfier même dans le couple, à en croire une récente étude.

Sexisme dans le couple : les femmes influencées par les hommes
© goodluz

L'influence des partenaires au sein d'un couple a été étudiée par le psychologue Matthew Hammond, de l'Université de l'Illinois. Au terme de quatre enquêtes effectuées sur des tandems amoureux, le chercheur en a tiré un bien triste bilan : en moyenne, les femmes qui jugent leur partenaire sexiste, sont plus à même d'adopter et de tolérer des comportements machistes. Et la misogynie exacerbée ne serait pas la pire. Le sexisme "timide" serait plus fourbe que ce que l'on veut bien voir

Le sexisme "gentil", mal intentionné ?

Ce qui pourrait passer pour un geste tendre quand un homme aide sa femme à atteindre un objectif de travail, de sport ou d'étude, ne serait en réalité que pure manigance. L'équipe de Matthew Hammond a révélé que lorsqu'un homme épaule sa compagne dans son chemin vers la réussite, il la fait se sentir inférieure et moins apte à atteindre son but. Inconsciemment, l'homme place alors sa partenaire dans une position inférieure. Elle a tendance à le mettre sur un piédestal et à le croire indispensable à son ascension sociale et professionnelle.

L'égalité des sexes, utopique ? 

De cette manière, la relation est renvoyée à l'organisation contre laquelle les féministes se battent : le rôle de la femme dans le couple est de soutenir son mari qui, en échange, lui promet de subvenir à ses besoins. Le parcours semble décidément semé d'embûches pour atteindre la parité hommes-femmes. Si dans les relations amoureuses, les clichés persistent, le constat est semblable sur le plan du travail. Même si la France occupe une place correcte en Europe pour la place qu'elle accorde aux femmes dans ses entreprises, elle est encore loin derrière l'Islande qui pourrait bien atteindre les 100% en matière d'égalité d'ici quelques mois.

© goodluz/123RF

Voir aussi :