8 bonnes habitudes de vacances à ramener à la maison

En vacances, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes : on se laisse porter et c’est ça qu’on aime. Sauf que quand la rentrée pointe le bout de son nez, nous on écrase le nôtre dans la moquette, triste et agacée que l’été ne dure pas. Alors en plus des souvenirs, on pourrait bien ramener à la maison quelques réflexes estivaux afin de garder le sourire et d’embaumer notre quotidien. Démo.

Prendre un verre à l’improviste
Parce qu’en vacances, on arpente les petites rues et on s’assoit n’importe où, pour le plaisir de boire un coup, grignoter quelque chose mais surtout être ensemble. Alors maintenant que nous sommes rentrés, on reproduit le schéma et on arrête de croire que toutes les terrasses de la ville ne sont que des attrape-touristes. Cet été, on s’est bien fait attrapés mille fois et on a passé de bons moments.

Se masser le dos
Sur la plage, on s’est étalé de la crème solaire langoureusement. On a pris le temps de se masser le dos pour éviter les coups de soleil. De retour à la maison, on peut bien saisir une huile ou un baume de massage et se masser tranquillement. Pour éviter le stress, les tensions. Et donner à nos préliminaires une touche un peu nouvelle.

Déconnecter
Pendant les vacances, on a souvent dit : je ne prends pas mon portable, envie de couper. Et on a marché, bronzé, nagé, sans notre mobile. On a vraiment fait une coupure et cette coupure, on l’invite dès la rentrée. Le soir, on lâche nos téléphones et on profite d’être ensemble, loin de Facebook et d’Instagram, loin de ce monde agité qui nous semble plein de vie : chez nous aussi, c’est plein de vie. Et en plus, tout y est vrai.

Faire l’amour en plein après-midi
On glandait tellement, loin des horaires et des obligations, que certains de nos après-midis consistaient en une partie de jambe en l’air suivies d’une sieste cotonneuse. Alors désormais, le week-end, on ne va pas se priver de faire des cochonneries quand le soleil est haut. Ça change du sexe le soir pour mieux dormir.

Faire des photos
Sur les îles grecques ou à Perros-Guirec, on a pris mille clichés de nos faces. Mais les plus beaux souvenirs ne sont pas seulement en vacances, sous un soleil tapant et en mini short. On sort donc son appareil à la maison et on chope de jolis instants : l’homme devant la télé, mal rasé, qui nous sourit en grand, l’homme qui fait un beau gâteau au chocolat, l’homme qui joue au ping-pong avec ses amis dans le square voisin.

Boire à deux
L’été, tout est prétexte à l’apéro. On a commandé des mojitos à cinq heures de l’après-midi, sans se demander si c’est convenable ou décalé. Le soir, on continue avec une bouteille de vin au restaurant et on danse sur le chemin du retour. De retour à Paris, aucune raison d’attendre que les apéros s’organisent à plusieurs ou chacun de son côté. On s’ouvre une bouteille en tailleur dans le canapé, on refait le monde et on chante.

Ecrire des cartes postales
On a choisi trois cartes, on a acheté trois timbres et on a écrit des petits mots sympas à la famille ou aux amis. Trois fois rien, ça parlait du beau temps. Peu importe, ce genre d’attention fait plaisir à nos proches. A Paris, on joue donc au même jeu : de temps en temps, on se procure de jolies cartes postales, on s’installe en terrasse et on griffonne de tendres mots qui déclencheront quelques sourires à notre entourage.

Se dire qu’on est bien
Suspendus devant un paysage magnifique en Italie, on s’est regardé et on s’est dit : qu’est-ce qu’on est bien là, quand même. A la maison, c’est pareil. On est bien. On est bien parce qu’on est tous les deux, parce que notre déco Ikea est réussie, parce qu’on vient de faire l’amour. Alors on prend du recul sur notre quotidien, on s’observe d’un œil magique et on se le dit encore : comme c’est bon d’être ensemble.

© Fotolia