Position sexuelle

Ce que disent nos positions sexuelles de nous

Aussi curieux que cela puisse paraître, la manière dont on fait l'amour en dit long sur notre couple et notre société...

Histoire de la position sexuelle à travers les âges

Pourquoi, dans notre société fortement imprégnée de morale chrétienne, la position du missionnaire - la femme allongée sur le dos, l'homme au-dessus d'elle - était-elle recommandée par les autorités religieuses et médicales ? Elles prétextaient que cette position sexuelle était la plus efficace pour la procréation - ce qui est scientifiquement faux, la position n'a pas d'incidence sur la fertilité -, mais surtout, elles voyaient en cette position un moyen à la fois de se démarquer du monde animal - la position de la levrette était condamnée - et de montrer la place de chacun dans la société : l'homme au-dessus de la femme... Et la position de l'amazone, avec la femme chevauchant l'homme allongé, était strictement interdite : les théologiens catholiques estimaient que la semence de la femme pouvait ainsi contaminer celle de l'homme. Comble de l'horreur ! Cela donne à réfléchir sur les positions que nous adoptons pour pimenter notre sexualité aujourd'hui, non ?

Et aujourd'hui, quelle est la position sexuelle la plus pratiquée ?

Au grand dam des institutions catholiques d'antan, la position préférée des Français, selon une étude récente, serait la levrette - la femme à quatre pattes, l'homme à genoux derrière elle. Nous assumons désormais notre côté animal, sans doute ! Le visionnage de films pornographiques, facilité par l'accès à Internet, a aussi permis de varier les plaisirs en terme de positions sexuelles, en donnant aux couples des idées dont ils peuvent s'inspirer, même si tout n'est pas réaliste dans les vidéos X...

Actualités

Dossiers