Dédramatiser la situation

considérer les troubles érectiles comme un problème qui concerne les deux
Considérer les troubles érectiles comme un problème qui concerne les deux partenaires aide à dédramatiser. © hannamonika - Fotolia.com

Le ressenti et l'appréhension vis-à-vis des troubles érectiles est différent selon que l'on est une femme ou un homme. Globalement, l'enquête Ifop / Lilly (juin 2011) montre que les femmes ont plus tendance à dédramatiser la situation. Ainsi, 68 % des femmes confrontées à des troubles de l'érection de leur compagnon disent que "ce n'est pas grave, ça ira mieux la prochaine fois", contre 1 homme sur 2 seulement.

De plus, les hommes semblent ressentir davantage de frustration que les femmes face à leur performance défaillante : ils sont 36 % à être blessés de ne pas pouvoir satisfaire sexuellement leur partenaire. Sans banaliser la situation, la sexologue Catherine Solano conseille aux femmes de ne pas critiquer un partenaire qui souffre déjà moralement de son problème. Pour dédramatiser la situation, elle suggère d'appréhender les pannes sexuelles, comme un problème qui concerne le couple dans son ensemble et non seulement l'homme. Ainsi, mieux vaut dire "ON a un problème" que "TU as un problème".

Le sexologue Pierre Costa, confirme qu'il faut absolument éviter les reproches. "La priorité c'est de leur rendre leur estime d'eux-mêmes. Il faut que la partenaire dise à son partenaire ce qu'il fait bien, ce qu'il lui apporte... de façon à maintenir un lien entre eux deux".