Désir sexuel

Le désir sexuel : un équilibre parfait

Ainsi que Luis Buñuel l'a décrit dans son film "Cet obscur objet du désir", le désir sexuel est insaisissable, fluctuant, voire destructeur. Il dépend autant de nous que de l'autre, et il est parfois fragile. S'il existe autant de désirs sexuels que d'individus, les psychanalystes et sexologues ont néanmoins deux formes de désir sexuel, que nous pouvons éprouver tour à tour.

Le désir sexuel pulsionnel

Le désir sexuel pulsionnel a été longtemps associé uniquement aux hommes. Or, il s'avère que les femmes, dont la parole et le corps se sont libérés au cours des dernières décennies, éprouvent tout autant ce désir que leurs alter ego masculins. Le désir pulsionnel est un désir qui précède l'excitation. Il peut être suscité par un fantasme, un rêve érotique, une image, mais il peut aussi naître en nous sans "raison raisonnable", simplement par une pulsion inconsciente. Notre cerveau nous dit alors qu'il a envie de faire l'amour.

Le désir sexuel de réponse

Ce désir sexuel de réponse était l'apanage des femmes, mais là encore la libération des moeurs a perturbé les idées reçues séculaires. Il s'agit d'un désir sexuel créé par l'excitation : vous n'aviez pas forcément de désir, mais votre partenaire le fait naître en vous par des mots, des gestes, des caresses qui le suscitent.

Le désir sexuel : une complémentarité parfaite

Heureusement que nous ne sommes pas tous soumis au désir sexuel pulsionnel : il faudrait attendre d'être parfaitement sur la même longueur d'onde, de ressentir la même pulsion en même temps pour faire l'amour ! De même, si nous ne ressentions qu'un désir sexuel de réponse, nous pourrions attendre longtemps... L'avantage, c'est que si votre compagnon semble avoir la tête ailleurs alors que vous avez envie de galipettes, vous pouvez lui suggérer une fellation pour le convaincre. Et réciproquement : qui refuserait un cunnilingus bien pratiqué ? La nature a décidément tout prévu...

Actualités

Dossiers