Plaisir, réconfort, défouloir : 8 (bonnes) raisons de coucher

Là, tout de suite, on a envie de faire l'amour. Mais pourquoi exactement ? Peut-on expliquer nos désirs et nos pulsions ? On a essayé. Petit tour d'horizon des motifs qui nous poussent au sexe (ça marche aussi pour les hommes).

Plaisir, réconfort, défouloir : 8 (bonnes) raisons de coucher
© 123RF

Le sexe fusion

Première raison, pulsion première. Nous sommes amoureuse (lui aussi) (ou peut-être pas) et nous ressentons ce besoin de ne faire qu'un. On le regarde, il est mignon quand il cligne des cils et il a beau faire du bruit quand il mange, on ne se l'explique pas : il est sexy, il nous le faut. C'est maintenant. Le sexe est un élan d'amour, la manifestation de nos sentiments, le moyen de renforcer nos liens.

Le sexe réconfort

Il y a des jours où on se sent seule au monde. Faut dire qu'on a passé une journée pourrie, à moins que ce ne soit une vie (à bien y réfléchir). Vulnérable, on branche Céline Dion et on pleure un bon coup. Puisque ça n'arrange rien, on se connecte à Tinder, c'est un peu plus prometteur et un peu moins sentimental. On a besoin d'un câlin. De bras qui nous serrent, peu importe qu'ils soient grands, petits, poilus ou frêles. Et ça marche aussi en couple : quand plus rien ne tourne rond, le corps de notre partenaire est un refuge et le sexe un moyen de lâcher-prise.

Le sexe défouloir

Le stress ou l'agacement, ça peut pousser à faire du sport, mais comme on n'a trop compris le concept, on préfère une bonne séance de sexe. L'un dans l'autre, le résultat est sensiblement identique : on se dépense, on transpire, on se vide la tête, on travaille notre cœur (DANS TOUS LES SENS DU TERME) et on se fait du bien au moral. Donc bon, quand on a de l'énergie à revendre, on a besoin de sexe, c'est comme ça. On donne tout et on dort comme un bébé.

Le sexe réconciliation

Pour stopper une dispute, on peut raconter la blague du monsieur radin qui dit à ses enfants "si vous êtes gentils ce soir, je vous montrerai une photo de quelqu'un qui mange de la glace" (c'est cadeau), parce que l'humour apaise les tensions et nous aide à réaliser que notre conflit n'a pas de sens. Mais pour s'en sortir et passer à autre chose, on peut aussi décider de se rouler une belle galoche. D'ailleurs, on ne choisit pas toujours. La colère, quand elle s'exprime davantage pour la forme que pour le fond, est presque séduisante. 

Le sexe vengeance

Il n'avait pas qu'à coucher avec Maryline. Même si ça fait deux ans qu'il est parti pour elle. Et puis, il n'avait qu'à pas poster de photos d'eux sur Instagram, parce que là, on a très envie de faire l'amour avec le premier qui passe juste pour le plaisir d'exister (J'AI UNE VIE MOI AUSSI). On se connecte à une appli de rencontres ou bien on compose le numéro de notre ex (noté sur un post-it, puisqu'on l'a supprimé de notre téléphone) et on fonce.

Le sexe nostalgie

Ce moment où on rappelle notre ex, parce que c'était joli, quand même... Enfin ça, on s'en persuade. La vérité, c'est qu'on n'a pas grand-monde à contacter. On a envie de revivre ce moment, de faire l'amour avec hier, parce que l'amour aujourd'hui est moins rigolo. Et puis c'est agréable de refaire l'amour avec quelqu'un que l'on connaît déjà, qui nous disait des mots doux ou cochons à l'oreille, et nous rappelle une période, un projet, une chanson, une remise en question, un pas en avant ou peut-être en arrière.

Le sexe confiance en soi

Quand on doute de tout, de notre humour, nos kilos, notre sourire et notre QI, l'idée même que quelqu'un ait envie de nous est magique. Ça remonte le moral et ça booste notre confiance. Donc oui, parfois, le sexe est affaire de se sentir admirée, complimentée, regardée. Et ça fonctionne. D'ailleurs, il se peut même qu'on n'aille pas au bout "de la chose" (comme dirait maman). Un simple jeu de séduction, quand il nous prouve qu'il y a POSSIBILITÉ, nous fait du bien.

Le sexe pour le sexe

Le sexe, c'est bon. Comme la tartiflette ou un bain chaud. Alors pour s'offrir un moment de bonheur, et parce qu'on n'a pas de baignoire ni de reblochon, on a bien envie d'une partie de jambes en l'air. C'est fou comme quelques caresses nous font voyager. C'est fou comme notre corps est source de plaisir. C'est fou comme notre clitoris est puissant.

Voir aussi :