Bouée, hamac, chaise longue… Comment prendre son pied en été ?

C'est l'été, les campings et les jardins sont truffés de bouées, hamacs et chaises longues. A la rédac', on s'est demandé comment faire l'amour dessus ou dedans (ou pas). L'imagination en chaleur, on a dressé les avantages et les inconvénients de chaque accessoire. Inspirez-vous !

Bouée, hamac, chaise longue… Comment prendre son pied en été ?
© 123RF

On aime prendre notre pied dans des lieux qui changent sans avoir à faire de grandes prouesses. Sur une table, dans la piscine, sous la douche ou encore dans un simple lit… On en a étudiés, des lieux et des positions ! Puisque l'été est là, on a osé imaginer quelques coquineries sexuelles sur une bouée, un matelas pneumatique, une chaise longue ou dans un hamac. Ce n'est jamais bien pratique, mais c'est plutôt fun et inspirant. On a hâte d'essayer.  

Le hamac

C'est bien parce que :

  • Si on ne bouge pas trop, on est presque invisible, ça nous évite 15 000 euros d'amende (des fois qu'on soit pendu au milieu de la Grand Place).
  • Une fois l'acte sexuel terminé, on est déjà en place pour la sieste.
  • On est dans notre bulle, collés-serrés, on ne peut pas rêver mieux niveau communion.
  • La pénétration se fera difficilement selon une succession de va-et-vient, le pénis tracera plutôt des petits cercles : on accentuera les frottements de nos parois vaginales (plaisir).

Mais c'est un peu compliqué parce que :

  • Il est difficile de bouger, que ce soit pour tenter une pratique ou s'en défaire. Au pire, personne ne nous attend. 
  • A tout moment, on peut se retourner et s'écraser au sol. Mais les prises de risque boostent l'excitation.
  • Il y a quand même une limite de poids, donc bon.

La bouée ou le matelas pneumatique

C'est bien parce que :

  • On profite de l'eau en même temps. Et l'eau est réputée pour créer des sensations langoureuses et hautement sensuelles.
  • Si le nombre de mètres carré est restreint, on s'amuse à intervertir les rôles : un coup toi dessus, un coup moi dessus, tandis que l'autre octroie des caresses, assis sur le rebord de la piscine ou debout (tant qu'il peut respirer).
  • Ces jouets se déplacent très facilement, on peut les mettre sur un lit ou dans la pataugeoire, histoire de jouer tranquillement si on ne trouve pas ça très confortable. 
  • Au pire, on peut toujours se cacher dessous.

Mais c'est un peu compliqué parce que :

  • Déjà que tout seul, on a du mal à monter sur le matelas, alors à deux, on n'est pas près d'être posey.
  • Un moment d'inattention et voilà qu'on prend le large.
  • Le bruit n'est pas extrêmement glamour, ça nous donne l'impression de lutter.

La chaise longue

C'est bien parce que :

  • C'est possible, quoi.
  • Y en a partout autour de nous, même à Paris Plage.
  • On peut incliner le dossier à notre guise, histoire de varier les angles de pénétration, en étant parfaitement allongée, puis assise.
  • On ne savait pas comment pourrir belle-maman.

Mais c'est un peu compliqué parce que :

  • Ça fait un peu mal aux fesses, même avec un petit matelas dessus.
  • Un mouvement de trop, et elle se plie.
  • Une roulette de trop, et elle s'en va.

Voir aussi :