Les orgasmes à gogo ? Pas pour les femmes hétéros

Les femmes hétérosexuelles auraient moins souvent d'orgasmes que les homosexuels (tous genres confondus) et les hommes hétéros, à en croire une étude américaine.

Les orgasmes à gogo ? Pas pour les femmes hétéros
© 123RF - Yupa Watchanakit

L'université Chapman dans d'Indiana et l'Institut Kingsey, organisme spécialisé dans la recherche en sexologie, ont mené conjointement une enquête* sur la fréquence des orgasmes des femmes et des hommes, toutes orientations sexuelles confondues. 

Les résultats sont édifiants. Quand les hommes hétérosexuels affirment atteindre l'orgasme 98% du temps, les hommes homosexuels 89% et les femmes lesbiennes 86%, les femmes hétérosexuelles et bisexuelles n'en ont que lors de 65% de leurs rapports sexuels. 

En découle plusieurs constats simples : les hétérosexuelles ont presque deux fois moins d'orgasmes que les hommes. Par ailleurs, les femmes accéderaient plus souvent au plaisir ultime avec une autre femme qu'avec un homme. 

Les auteurs de l'étude ont voulu apporter une explication à ces disparités. Selon eux, les femmes hétérosexuelles seraient moins enclines à écouter leurs propres désirs et souffriraient entre autres d'un manque d'écoute de la part de l'autre. C'est pour cela que celles qui atteignent l'orgasme le plus souvent sont celles, notamment, qui parlent de leurs envies intimes, sont satisfaites de leur relation amoureuse, font de nouvelles expériences au lit ou encore reçoivent des mots et gestes d'amour durant l'acte. D'autre part, si les lesbiennes auraient plus d'orgasmes que les hétérosexuelles et bisexuelles, ce serait tout simplement parce qu'elles connaissent mieux le fonctionnement et les désirs de leur partenaire féminine. 

En conclusion, ce travail semble vouloir envoyer un message à nos amis les hommes : respect, écoute, partage, générosité... Une partenaire choyée est une partenaire comblée. 

*Enquête menée sur 52.000 Américain(e)s de toutes orientations sexuelles confondues

Voir aussi :