Comment exciter un homme sans le toucher ?

Quel est le préliminaire des préliminaires ? On se connait à peine et avant les caresses, on aimerait faire monter la température avec Jean-René. Mots, attitudes, regards... 7 conseils pour érotiser le moment (et le conclure sous la couette).

© 123RF

Respirer son cou et parcourir son torse, oui ! Mais avant ça, à la table d'un restaurant, en soirée, dans le train, alors même qu'on ne va pas se sauter dessus tout de suite, existe-t-il un secret pour faire monter l'excitation ? Quel est le préliminaire des préliminaires, sans caresse, sans baiser, sans se toucher ? C'est comme dans un magasin de porcelaine, cette affaire. Nos idées.

Je me touche moi-même
Et que je replace mes cheveux, et que je pose mes doigts sur mes clavicules… En passant mes mains ici et là sur mon corps, je l'érotise et je montre le chemin, en quelque sorte.

Je me marre (huhu)
Même si j'ai un rire de baleine, être de bonne humeur et disposée à la bonne blague, ça marche bien. Des sourires, du rire, de la joie de vivre ! Homme qui rit, à moitié dans mon lit, ou pas ?

Je suis bien dans mes pompes
Je le sais par cœur : si je suis bien dans ma peau, j'aurais la dégaine d'un aimant ! A l'inverse, je repousserai. Donc je fais tout pour me sentir au top : je m'habille comme je le sens, dans mon jean fétiche, même dans ma gaine.

Je suis authentique
Inutile de tricher et de prétendre à qui je ne suis pas pour plaire. Ce qui excite, c'est la vérité (belle phrase). Je suis moi ! Si je commence à jouer tel ou tel jeu, je vais me forger une enveloppe, et l'homme va buter face à mon manque de naturel.

J'ai une attitude ouverte
On sait bien que des bras croisés et une moue boudeuse, ça n'est pas très agréable. Si je suis ouverte, détendue, alors je détends l'homme en face de moi qui se laissera aller aux jeux de séduction.

Je parle tranquillement
Même si je suis stressée, énervée, speed, tout ce que je veux, une petite voix sensuelle qui s'exprime calmement, ça change tout. C'est à la limite de l'hypnotique. Bon, je ne vais pas contre ma nature si mon truc c'est la vulgarité à mille à l'heure, mais si freiner mon rythme est possible alors je suis douce.

Je le regarde
Et je peux même cligner des cils ! Non, en vrai, l'idée est plutôt de le fixer avec coquinerie, sauf si ça me met trop mal à l'aise. On évite le regard libidineux, désespéré. Mais on opte pour un regard qui veut dire : je t'aime bien, toi, tu fais quoi après ?

Comment exciter un homme sans le toucher ? © 123RF