Comment prendre son pied en levrette ?

N'avoir qu'un mur blanc en face de soi à regarder et s'agacer d'un clitoris légèrement oublié… La levrette n'est pas la position adorée de toutes. Comment développer son plaisir en levrette ? Alexandra Hubin, docteur en psychologie et sexologue, nous donne 4 conseils.

© 123RF

Vous aimez la levrette mais ne lui courez pas après ? Nous avons demandé à Alexandra Hubin, sexologue, co-auteure de Je SexoPositive ! (Ed. Eyrolles) et chroniqueuse sexo à La Nouvelle Edition, de sublimer avec nous cette position du Kamasutra en nous donnant ses trucs et astuces pour toujours plus de plaisir. Conseils.

Oser le miroir

"Ce qui peut manquer dans la levrette, c'est l'échange de regards avec le partenaire", note la sexologue. En effet, croiser les yeux de son cher et tendre, qui transpirent de plaisir, c'est hautement érotique. Alors pour renverser cette position qui ne nous laisse guère le choix – toi tu vois la chute de mes reins et moi le mur – on ose le miroir qui nous permet d'une part d'observer le plaisir de l'homme tout en échangeant des œillades complices, et d'autre part de voir l'acte d'amour que nous partageons. Le plaisir est visuel !

S'occuper de son clitoris

"Le plaisir vaginal n'est pas toujours évident s'il n'est pas accompagné d'une stimulation externe de son sexe", précise la sexologue. Autrement dit, on n'hésite pas à titiller son clitoris et ses petites lèvres soi-même ou à inviter son partenaire à le faire. Ainsi le plaisir sera double avec une stimulation externe et interne de notre sexe. En levrette, on peut aller très loin ! Et si cela ne suffit pas, on n'oublie pas qu'on peut changer de position pour varier les plaisirs. Revenir à un Andromaque pour réveiller son clitoris peut être un changement très excitant.

Cambrer plus ou moins

C'est valable pour chaque position : selon la façon dont nous bougeons, nous découvrons des angles de pénétrations différents donc des sensations différentes. "Il est toujours bon de rester maîtresse de son propre plaisir en faisant ses propres vagues ! En levrette, on peut essayer de creuser son dos, de se cambrer jusqu'à mettre ses coudes au sol, mais aussi se redresser, le dos plat, les bras contre le mur d'en face par exemple", conseille Alexandra Hubin. Chaque femme essaiera et pointera du doigt son angle préféré.

Jouer d'une position dominant dominé

"La levrette n'est pas toujours apprécié à cause de son caractère dominant dominé. Dès lors que les deux partenaires sont d'accord pour en jouer, les rôles peuvent être investis ! L'un prend le rapport en main, quand l'autre se laisse davantage faire", note Alexandra Hubin. On peut donc jouer ensemble à celui qui fait, celui qui laisse faire, pour s'exciter davantage. Et pour celles qui trouveraient la levrette trop animale, ce rapport de soumission peut être vu comme un rapport de protection. La levrette douce, ça existe ! Même position, on invite simplement la tendresse, les caresses dans le dos, sur les fesses, avec cette sensation que notre corps est propriété gardée de l'homme que l'on aime.

Voir aussi :