Julia Palombe : "Nous baisons comme nous mangeons, vite et mal"

Ecrivain et rockeuse, Julia Palombe est connue pour ses morceaux décomplexés qui prônent la liberté sexuelle. Elle publie ce mois-ci "Au lit citoyens !", un manifeste contre la société de la mal-baise, avec un objectif clair : réconcilier l'humain avec le plaisir, lui qui couche comme il mange, vite et mal. Analyse de nos mauvaises habitudes sexuelles par le prisme de la (mal) bouffe.

© Clémence Demesme

Si vous ne connaissez pas encore Julia Palombe, foncez visionner ses clips - J'aime mon vagin ou encore Dr Love - qui dépeignent parfaitement cette rockeuse engagée. Si liberté, égalité, sexualité, est sa devise, elle ne l'exprime pas qu'en chanson. L'artiste vient de publier chez Hugo et Cie "Au lit citoyens !", un manifeste contre la société de la mal-baise. Ce qu'elle souligne ? Un comportement sexuel 2.0 dénué de plaisir qu'il est temps d'abandonner. On consomme, on jouit, mais où sommes-nous vraiment passés ? "Nous faisons l'amour comme nous mangeons, vite et mal", nous dit-elle. La mal-baise et la mal-bouffe, en 2016, même combat ! Nous avons décrypter avec l'auteure nos attitudes face à la bouffe, afin de mieux comprendre nos attitudes face au sexe. Sans oublier de lui demander conseil pour retrouver des rapports plus charnels, heureux, libérateurs. Lisez, méditez. 

Quand on a faim, on saute sur n'importe quoi. Une pulsion à assouvir et voilà que nous nous jetons sur le premier venu. Un fast-food ou un homme, même démarche. Nous consommons de plus en plus mal. Nous mettons dans notre caddie n'importe qui ! Où se trouve le plaisir dans tout ça ? Comment vraiment trouver l'amour ? 
AGISSONS ! Il faut retrouver la conscience et le respect de l'autre. La jouissance est un plaisir partagé, qui naît des différentes étapes du désir : l'envie, la séduction, la galanterie...

On mange vite, sans prendre le temps de savourer ! Internet ayant introduit la consommation de masse sexuelle. Les applications de rencontres, les sites pornographiques gratuits, pour des orgasmes pré-commandés, prémâchés, dénués d'envie, nous pouvons consommer rapidement. 
AGISSONS ! Si nous prenions le temps de choisir nos amants, nous pourrions retrouver les plaisirs infinis de l'amour et même d'en découvrir de nouveaux. Je rappelle que l'amour appelle la sensualité avec le temps comme matière première. 

On abuse du réchauffé et des plats préparés puisque nous consommons de plus en plus de "sexe sous-vide", des rapports sans goût, sans odeurs… sans surprise ! Le sexe réchauffé est un plaisir factice, car nous sommes comme drogués au "prêt-à-jouir", et pour combler notre manque, nous sommes prêts à tout (rappeler nos ex, coucher par habitude). 
AGISSONS ! Pour se sevrer de ce tourbillon infernal, il nous faut rééduquer notre goût. Ouvrons-nous à l'expérience de la découverte, avec délicatesse et délectation. Remettons en marche toute la chaîne de la sensualité : observation, appréhension, attente, approche, respiration, tâtonnement, dégustation... Exigeons le meilleur ! La qualité avant tout, comme le disait notre regretté Jean-Pierre Coffe.

Quand ce n'est pas bon, on jette le plat. Finis les efforts pour cuisiner, s'améliorer. Notre consommation est de plus en plus défectueuse, infertile et médiocre. Nous nous prenons, et nous nous jetons, comme de vulgaires kleenex… 
AGISSONS ! Pour retrouver une relation féconde et évolutive, il nous faut accepter de faire l'effort de persévérer. Réconcilions-nous avec nous-même. Écoutons l'autre et renouons avec notre créativité : la sexualité est le bac à sable des enfants devenus grands.

On a juste besoin d'être rassasié ! Un seul objectif : jouir, et peu importe comment. Autrement dit, nous consommons de plus en plus mensongèrement. Pris dans une course à la performance, nous confondons la jouissance avec un stupide trophée obligatoire à atteindre !
AGISSONS ! La sexualité ne se réduit pas à l'orgasme. L'extase est un art de vivre. Car même quand la jouissance n'est pas là, elle est spirituellement présente par l'attente, l'envie qu'elle suscite, l'excitation que sa venue prochaine provoque, et la félicité dans laquelle elle nous laisse…

Alors, on change ? Que tout le monde jouisse à sa faim, mais en empruntant la voie du plaisir, de la délectation. Savourez pour mieux kiffer !

Au lit citoyens ! Le manifeste contre la société de la mal-baise
Julia Palombe
Editions Hugo & Cie, blanche
Disponible en librairie depuis le 15 septembre 2016

9,99 euros

Au lit citoyens ! © Hugo & Cie - Blanche