Comment prendre son pied en missionnaire ?

Qui dit missionnaire dit parfois ennui, étoile de mer et routine. Cette célèbre position, certes classique, a tendance à lasser. Et si on réinventait le missionnaire pour s’apercevoir combien il est source de plaisir ? Conseils avec Alexandra Hubin, sexologue.

© 123RF

Trop bateau, le missionnaire ? Non ! Mais à force de le qualifier de banal et de le comparer à une levrette fesses au ciel, en effet, on peut le trouver légèrement ennuyeux. Il est pourtant dommage de se priver d'une position aussi bonne qu'accessible. L'un sur l'autre, partez toujours plus loin ! La soi-disant étoile de mer se transforme en étoile de mer active à la recherche de son plaisir, en deux points essentiels.

L'angle de pénétration
On peut découvrir de nouvelles sensations selon l'angle de pénétration. Sortez du missionnaire banal en relevant vos jambes (un peu, ou beaucoup, jusque sur les épaules de votre partenaire). Autre possibilité : les laisser étendues et… fermées. De la même façon, essayez de vous cambrer à l'aide d'un petit coussin sous les fesses. A vous de voir quelle option vous procure le plus du plaisir et de sensations au niveau de votre intimité. Chaque femme aura sa préférence !

Les contractions du périnée
Contracter le périnée oui ! Mais pas en continu, ça nous fatiguerait trop. Contractez alors le périnée lorsque votre bassin bascule vers l'avant et que vos fessiers se contractent déjà naturellement à ce moment-là. Lorsque vous rebasculez vers l'arrière, décontractez votre périnée. Les contractions permettent d'accentuer les sensations et rapprochent de l'orgasme. Et pour les hommes, c'est comme un massage !

Le bonus
On se regarde dans les yeux. Et on n'oublie pas que le cerveau est un organe sexuel. Des sentiments qui jaillissent en plein acte, c'est le bonheur 

Merci à Alexandra Hubin, sexologue et co-auteure de Je SexoPositive ! aux éditions Eyrolles. 

Comment prendre son pied en missionnaire ? © 123RF