Sexe : les smartphones font écran

Selon David Spiegelhater, professeur à l’Université de Cambridge, "les couples n’auront plus aucun rapport sexuel en 2030". La faute aux téléphones portables et à l’hyperconnectivité.

© Ana Blazic Pavlovic

Si la télévision n'a jamais été conseillée dans la chambre conjugale, ce n'est pas pour rien. Car à l'heure où les écrans des portables et autres tablettes envahissent notre intimité, le sexe, lui, préfère rester sagement sous les draps, à défaut de pimenter nos nuits. David Spiegelhater, statisticien anglais, a relevé de ses recherches une baisse du nombre de rapports sexuels par mois depuis 30 ans, révélée à The Telegraph : "En 1990, la moyenne chez les 16-64 ans était de 5, contre 4 en 2000 et 3 en 2010."
Notre rapport à l'écran et au numérique n'y est pas anodin, comme il le spécifie : "Le problème est qu'il y a quelques années, lorsque l'on éteignait la télévision à 22h30, il n'y avait rien d'autre à faire comparé à aujourd'hui et à la vérification systématique de nos smartphones [...] Désormais, les individus sont moins actifs sexuellement." Si les smartphones attirent la plupart de notre attention, ils ne sont pas les seuls fautifs. David Spiegelhater pointe également du doigt un outil très prisé des fanatiques de séries : Netflix ! "Les individus n'ont plus le temps de s'ennuyer", précise-t-il. Les esprits, trop occupés ailleurs, zappent sensualité et plaisir charnel. Et dire que l'Euro débarque…

L'hyperconnection © Ana Blazic Pavlovic - 132RF

Voir aussi :