On discute orgasme avec les Ginettes : interview exclusive

Christelle Parlanti et Christine Régnier, alias Les Ginettes, sortent aux éditions J'ai Lu une série de guides pour les femmes. Ils sont drôles, décomplexés, plein de conseils concrets et l'un d'entre eux a particulièrement retenu notre attention : Un orgasme mais avec mon mec. Pour fêter ça (leur publication mais aussi les orgasmes) nous leur avons posé une série de questions autour du plaisir féminin.

© J'ai Lu

Les Ginettes, c'est un peu comme si on les attendait. On les rêvait, les voilà : Christelle Parlanti et Christine Régnier, toutes deux issues de la presse féminine, débarquent en librairie sous le nom des Ginettes et nous offrent une série de guides drôles, légers, et pleins de conseils pratiques. Comment être maman mais avec une vie ? Changer de vie mais en mieux ? Se faire aimer mais sans efforts ? Avoir un orgasme mais avec son mec ? Elles ont toutes les réponses. Nous les avons rencontrées avec de nouvelles questions... go !

Pourquoi vous appelez-vous les Ginettes ? Et pas les Brigitte, tiens.
Parce que les Clodettes c'était pris et pour s'appeler Brigitte, il aurait fallu savoir chanter. Ce qui n'est pas notre cas, d'après les personnes qui nous ont déjà entendu chantonner par ci-par là. 

D'où vous est venue l'idée d'écrire cette collection ?
D'une rencontre d'abord professionnelle, puis amicale, qui nous a amenée à nous confier de plus en plus souvent (et de plus en plus tard !) sur ce que nous vivons en tant que femmes. Nous avons pris conscience qu'on se disait des choses étonnantes, de façon très cash, pour la 1ère fois. Mais pour se confier ainsi, totalement, il faut une vraie complicité entre les deux personnes et une confiance absolue en l'autre, ce qui ne se trouve pas si facilement. Ça a été une révélation. Et un étonnement : nous avions travaillé toutes les deux en presse féminine, et a priori, les confidences, ça nous connaissait. Nous nous sommes aperçues qu'il restait des tabous autour de certains sujets, des choses que les femmes ne pouvaient pas confier facilement, n'assumaient pas. C'est ainsi qu'est née l'envie de parler de toutes les pensées et envies que les femmes jugent "bizarres" ou paradoxales. Parce que la vie des femmes est bizarre, et leurs envies paradoxales et c'est ce qui est bien ! Quand on arrive à les gérer, bien sûr… Notre objectif a été de traiter de tout ce qu'on ne se dit même pas dans les soirées entre copines où contrairement à ce que l'on pense, on doit bien souvent continuer à jouer un rôle, à porter un masque. Nous voulions également offrir des solutions pratiques aux problèmes plus ou moins importants que rencontrent les femmes. Comment les résoudre ? En dédramatisant déjà, et l'humour est l'une des voies royales. Et nous avons aussi voulu offrir de vrais conseils, basés sur notre expérience, mais aussi celles des femmes et des spécialistes que nous avons interviewés et approchés dans notre travail. 

Un orgasme mais avec son mec... Parce que c'est moins bien seule, avec son sexfriend ou un sextoy ?
Ce n'est pas que c'est moins bien. C'est juste plus fréquent… enfin en tout cas avec un sextoy ou seule, les femmes ont la garantie d'avoir du plaisir puisque ce sont elles qui sont dans ces cas, là responsables de leur plaisir. Elles savent ce qui leur procure du plaisir et elles font ce qu'il faut pour y parvenir. Et si elles ne savent pas vraiment, elles cherchent et trouvent le plus souvent. Avec un sexfriend on espère qu'elles prennent aussi du plaisir puisqu'elles ont choisi cet homme ou cette femme pour le sexe, d'où le terme ! Manquerait plus qu'elles n'y trouvent pas leur compte. Mais avec son mec, son compagnon, l'homme ou la femme avec qui on partage sa vie, c'est une autre histoire. D'abord parce que les histoires d'amour ne commencent pas toutes par des histoires de sexe. On peut tomber amoureuse et s'apercevoir ensuite qu'on est raccord sur plein d'aspects sauf le sexe. Et partager sa vie et ses nuits longtemps, très longtemps sans rien oser dire. C'est malheureux mais certaines femmes ont beaucoup de mal à s'exprimer sur le sujet. C'est vrai que parler de sexe avec son partenaire c'est très délicat, on ne sait pas quels mots choisir, comment être claire sur ce que l'on veut quand on sait ce que l'on veut. On a peur de blesser, d'avoir une scène. Quand on regarde les études sur le sexe, on ressent une insatisfaction terrible de la part des femmes qui éprouvent trop rarement du plaisir en couple. Voire un orgasme. Alors oui, il nous semblait pas tout à fait inutile pour le bien-être des femmes de traiter de ce sujet et de placer le couple au cœur de nos interrogations. Les Ginettes n'aiment pas le mot frustration surtout qu'il  n y a aucune raison pour être ou rester frustrée ! 

Votre envie, c'est de replacer le clitoris au centre des rapports (enfin d'abord dans la tête de ces messieurs) pour fuir une sexualité trop phallocentrée ?
Replacer le clitoris au centre des rapports relève moins de notre envie personnelle que d'une réalité : c'est lui qui crée majoritairement le plaisir chez les femmes ! Et là, on est face à un paradoxe : personne ne sait vraiment à quoi il ressemble. Qui peut dire que le clitoris a la taille d'un paquet de cigarettes (entre 8 et 10 centimètres) ? Qui peut dessiner sa forme ? Les hommes ne connaissent pas l'anatomie féminine mais les femmes non plus ! C'est ce qui est fou. On devrait diffuser plus souvent l'excellent documentaire de Michele Dominici qui avait été diffusé sur Arte "Le clitoris, ce cher inconnu…". Enfin des infos sur le sujet ! C'était en 2003, depuis les choses n'ont pas beaucoup changé ! Tant qu'hommes et femmes ne connaîtront pas mieux le plaisir et le corps féminin (et donc le clitoris), les femmes auront beaucoup de mal à atteindre l'orgasme. 

Qu'est-ce qu'on peut faire pour une levrette moins phallocentrée ?
Déjà lever le visage de l'oreiller qui étouffe les paroles que l'on voudrait prononcer… Ensuite profiter à fond si on prend son pied. Si on ne prend pas de plaisir, essayer de se masturber ou demander à son partenaire de caresser le clitoris, les seins, l'intérieur des cuisses, il a de quoi faire et une bonne vue sur le corps de la femme dans cette position. Et si on s'ennuie, on ne va pas jusqu'au bout pour lui faire plaisir, on change de position. Parce qu'à force d'aller jusqu'au bout pour lui faire plaisir, on en oublie le nôtre de plaisir. Et lui aussi, surtout si on a simulé,  ce qui arrive fréquemment, il s'endormira heureux, persuadé de nous avoir donné du plaisir. Alors que...

Si vous aviez un conseil à donner aux lectrices du JDF pour jouir ce soir, ce serait quoi ?
Jouer c'est bien, jouir c'est mieux. Alors, prenez les rênes ! 

Quels sont les prochains livres des Ginette à venir ?
Nous sommes en train d'achever un guide qui traite du célibat mais enviable (il peut l'être tellement facilement) ! Et un autre qui montrera aux couples que l'on peut durer longtemps sans s'ennuyer ou faire semblant. Et promis, c'est possible ! Les deux sortiront en septembre. 

Déjà disponibles aux éditions J'ai Lu :
Maman mais avec une vie
Se faire aimer de tous mais sans efforts
Changer sa vie mais en mieux
Un orgasme mais avec mon mec
5 euros, 192 pages

© J'ai Lu