Hygiène intime: les fausses bonnes idées

Parce que votre intimité est un écosystème fragile, il n’est pas question de faire tout et n’importe quoi, au risque d’endommager la flore vaginale et de voir apparaître des infections ou des mycoses. Attention donc aux fausses bonnes idées question hygiène !

© Fotolia

Prendre des bains quotidiens
D’abord, ce n’est ni écologique ni économique, et en plus c’est mauvais pour la circulation sanguine. Mais pour ce qui nous intéresse ici, prendre un bain expose la vulve trop longtemps aux produits nettoyants qui se trouvent dans l’eau et risquent de l’agresser. De plus, le contact prolongé avec l’eau dessèche les tissus et la barrière lipidique protectrice s’en trouve fragilisée.

S’auto-médiquer
L’automédication est à peu près toujours une mauvaise idée. Encore plus concernant l’hygiène intime. En cas d’infection ou même de simple mycose, il est toujours préférable de consulter son gynécologue afin d’être sûre du diagnostic et d’avoir la prescription ad hoc.

Trop s’épiler le maillot
Parfois les tendances vont à l’encontre de nos véritables intérêts. L’exemple type pour notre intimité : l’épilation excessive du maillot. Les poils ont en effet une fonction de protection. Totalement épilée, cette zone déjà fragile est encore plus vulnérable aux diverses infections, mycoses, cystites… Pour ne citer que celles-ci.

Porter des strings tous les jours
Tout d’abord, les frottements de la ficelle – souvent en matière synthétique, qui plus est – irritent les muqueuses génitales, ouvrant grand la porte aux mycoses. Ensuite, de par sa forme ficelle qui glisse d’arrière en avant (et inversement) à chaque mouvement, le string favorise le transport des microbes présents dans le tube digestif jusqu’à l’entrée du vagin, ce qui peut être source d’infections.

Porter des pantalons " camel toe "
" Camel toe ", un nom rigolo pour parler de la fente – pas très gracieuse, soit dit en passant – que dessinent les pantalons trop serrés au niveau de l’entrejambe. Les frottements agressent l’intimité et offrent un super terrain de jeu aux mycoses. Et on ne vous parle pas du confort…