Hygiène: les bonnes règles avant (et après) un rapport sexuel

Quand il s’agit d’être nickel et de sentir bon avant un rapport sexuel (ou après), on n’y va pas toujours de main morte. Or trop frotter, astiquer, décaper, ce n’est pas bon ! Règles d’hygiène intime.

© Fotolia

Je ne lave pas mon vagin
La vie est bien faite : le vagin est autonettoyant. Donc inutile de le laver, il s’en charge très bien tout seul. Si je m’y aventure, j’abîme ma flore vaginale, or c’est elle qui fait tout le boulot (ça reviendrait à virer ma femme de ménage). De plus, une flore vaginale fragilisée augmente le risque d’infection. Pas touche ! Je lave seulement les lèvres, le clitoris et le vestibule (entre les petites lèvres).

J’utilise mes doigts…
Exit le gant de toilette ou la fleur de douche, c’est trop agressif. Mes doigts sont parfaits (je ne sors pas les ongles, je ne suis pas là pour récurer). Je fais preuve de délicatesse.

… et de l’eau !
L’eau est ce qu’il y a de mieux ! Et si je tiens à utiliser un soin, j’évite tout gel douche ordinaire (au pH neutre) car mon vagin a un pH acide protecteur (inférieur à 7). L’idéal est d’utiliser des soins sans savon au pH inférieur à 7 pour respecter mon vagin. Cependant, les femmes sujettes aux mycoses utiliseront des produits au pH supérieur à 7 car les champignons se développent en milieu acide.

Une à deux fois par jour, pas plus !
Je peux me laver juste avant un rapport sexuel mais j’évite de le faire dix fois dans la journée avant mon rendez-vous. Cela ne sert à rien. Trop de produits et de frottements perturbent la couche protectrice de ma peau. Et puis je note que beaucoup de personnes sont sensibles à l’odeur naturelle d’un sexe.

Je m’essuie correctement
L’humidité appelle les bactéries. Donc avant de m’habiller, je m’assure d’être bien sèche.

J’évite les artifices
Déodorant intime, lingettes intimes… Certes, ça dépanne, mais ce n’est pas bon pour ma petite fleur. Sur le long terme, ces produits peuvent être irritants.

J’ai les mains propres (et mon partenaire aussi)
On se lave bien les mains avant de se toucher. Sinon les germes débarquent ! Tant pis si on doit se freiner dans le feu de l’action, on court deux minutes sous le robinet.

Je fais pipi après un rapport
Pour éviter les germes, toujours, je fais bien pipi après un rapport sexuel. Sinon, des germes peuvent remonter dans l’urètre et déclencher une cystite.

Je ne cours pas me laver de suite…
Faire du sexe n’est pas sale, le sperme n’est pas sale, bref, je ne suis pas obligée de courir dans la salle-de-bain après un rapport sexuel. Je ne risque rien. Donc j’évite de suite une toilette intime (encore une). Trop, c’est trop. Ça peut attendre quelques heures, même le lendemain matin.

… Sauf si j’ai mes règles
Il est alors conseillé aux deux partenaires de faire une petite toilette, le sang est une vraie cour de récré pour les microbes.