Le porno a le vent en poupe

Vous verrez désormais vos voisins d’un autre œil, car selon une infographie du site internet "India Times", à l'ère du smartphone, le porno se porte comme un charme. Presque une recherche sur cinq faite sur ces téléphones hyper connectés est une requête pornographique. Non, non mesdames, votre chéri enfermé dans les toilettes depuis plus d'une heure avec son téléphone portable, n'est pas en train de prospecter pour votre cadeau d'anniversaire...

© alphaspirit

Certaines industries ne connaissent pas la crise ! C’est le cas du porno qui bénéficie de l’effet positif de la multiplication des smartphones. Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Une infographie repérée sur le site India Times montre qu’une recherche sur cinq effectuée sur un smartphone concerne la pornographie et qu'un homme sur cinq a déjà regardé une production cochonne au bureau.  Et le cabinet Britannique Jupiter Research va plus loin et nous indique qu'un utilisateur de smartphone regarde en moyenne une vidéo porno par jour, soit 348 chaque année.

L'Amérique du Nord et l'Europe Occidentale, adeptes du porno sur mobile

Sans surprise, c’est là où les réseaux 4G et Wifi sont les plus performants que les amateurs se délectent des petites vidéos coquines, c’est-à-dire en Amérique du Nord, et en Europe de l’Ouest. Toujours selon Jupiter Research, le marché du X sur mobile ne devrait pas décroître puisqu’il pourrait passer de 136 milliards en 2015 à 193 milliards en 2020.
Du côté d’Internet, les films pour adultes rapportent 3 milliards de dollars (2,7 milliards d’euros) par an ce qui permet à l’Industrie du porno en ligne de capitaliser 3000 dollars (2700 euros) par seconde. Un chiffre qui a tout de même diminué de 50 % par rapport à 2007 à cause de la multiplication des sites gratuits. Et si vous vous demandez  quels types de vidéos sont les plus visionnés, il s’agit des partouses (par 83 % des hommes et 57 % des femmes), suivis des rapports homosexuels (69 % des hommes et 55% des femmes) et pour finir les vidéos de bondage vues par 39 %  des hommes et 23 % de femmes. 

© alphaspirit FOTOLIA

Voir aussi :