10 idées reçues sur l'orgasme

Aaah, l'orgasme. A l'occasion de la journée mondiale qui lui est dédiée, le 21 décembre, on met le doigt sur 10 vrai/faux autour de la jouissance.

L'orgasme, du grec "bouillonner d'ardeur", est la réponse physiologique qui survient au maximum de la phase d'excitation sexuelle. Il est souvent synonyme de jouissance extrême et on peut joliment l'appeler "la petite mort". Il libère deux protéines neurologiques, l'ocytocine et la prolactine, qui provoquent une profonde sensation de bien-être.
Si la définition précise de l'orgasme est encore assez floue (la revue scientifique "Clinical Psychology Review" en recense 26 différentes), et que les sensations physiologiques éprouvées varient d'un individu à l'autre, les recherches tendent à s'accorder sur au moins deux points : l'orgasme procure une sensation de plaisir intense et cette sensation n'est pas limitée à une localisation précise, mais affecte l'ensemble du corps. Par ailleurs, l'orgasme peut être obtenu de deux façons : avec partenaire lors d'un rapport sexuel, ou sans partenaire grâce à la masturbation.

Voir aussi :