Tout savoir sur l'orgasme Point G : il existe vraiment, mais où ?

clitoridienne, vaginale et pourquoi pas les deux ?
Clitoridienne, vaginale et pourquoi pas les deux ? © Yuri Arcurs - Fotolia.com

Ah le fameux point G... Sa stimulation provoquerait un orgasme vaginal, généralement décrit comme plus diffus et plus fort. C'est le Dr Gräfenberg qui l'a découvert et qui lui a donné son nom. Cette zone érogène particulièrement sensible se situe à 4 cm environ de l'entrée du vagin, sur sa face antérieure (côté ventre).  Il se situe contre l'urètre, le tube par lequel est éliminée l'urine, ce qui fait que la stimulation peut parfois provoquer une sensation de besoin d'uriner, juste avant l'orgasme. Au toucher, il est moins lisse que le reste du vagin.

Lorsqu'il est stimulé, il démultiplie les sensations, même si le plaisir ressenti réellement peut varier d'une femme à l'autre. Certaines y sont très sensibles, d'autres moins, voire pas du tout.

Certaines positions permettent une plus grande pression du sexe de l'homme contre le point G. Lorsque la femme est sur le ventre et que son partenaire la pénètre alors qu'il est placé derrière elle, la zone du point G est davantage stimulée.

Alors que certains scientifiques remettent en cause l'existence du point G, d'autres préfèrent penser que seuls l'expérience et la pratique permettre d'acquérir une certaine sensibilité au niveau du vagin en général.

Sommaire