Le vrai du faux de 10 mythes amoureux Pompier, infirmière, les uniformes rendent-ils plus beau ?

 Mythe vrai.

Que celle qui n'a pas un jour rêvé de voir son cher et tendre en costume blanc de capitaine de bateau comme Antonio Banderas dans Philadelphia me jette la première pierre. Ou alors vêtu d'une blouse blanche comme le sublime pédiatre Doug Ross ou plus récemment le brillant neurochirurgien Derek Shepard. Sans parler des hommes qui restent le regard vide devant une infirmière à la blouse un peu trop courte ou l'hôtesse de l'air qui range les bagages au dessus d'eux.

Les uniformes font rêver les femmes comme les hommes, mais pourquoi ? Parce que l'habit fait le moine pardi ! Eh oui, nous nous laissons duper par une tenue parce que nous y associons certaines valeurs morales et même certaines qualités humaines en jugeant sur l'apparence. Ainsi, l'homme vêtu d'un uniforme obtient dès le premier regard une bonne impression et une certaine bienveillance qu'un homme "en civil" n'aura pas et devra prouver. On ne doute pas d'un pompier qu'il soit ouvert aux autres, qu'il aime les gens, même les petites vieilles qui ont du mal à traverser les passages piétons. 

Uniforme = Qualités

L'uniforme donne aux hommes des qualités supposées sans même qu'ils aient à ouvrir la bouche. Les femmes ne regarderaient que le physique ? Bien évidemment que non, mais l'apparence reste la première impression que l'on a de quelqu'un. Et avoir une bonne impression est plus favorable à une discussion qu'une mauvaise.

Mais les hommes ne sont pas moins observateurs. Parmi leurs fantasmes arrivent en tête des déguisements celui de l'infirmière (qui soigne, là encore), avant celui de l'hôtesse de l'air et de la bonne-sœur (par goût de l'interdit sans doute)...

 Conclusion : Les femmes comme les hommes craquent plus rapidement devant un uniforme.

Sommaire