Le vrai du faux de 10 mythes amoureux C'est évident, les hommes préfèrent les blondes

 Mythe faux ! 

"Les brunes ne comptent pas pour des prunes", "les hommes préfèrent les blondes... Mais se marient avec les brunes", il en existe ainsi des dizaines : c'est la guerre des couleurs. C'est sans doute la plus grande querelle féminine de tous les temps. Entre les blondes naturelles, les brunes décolorées et les brunes assumées, la guerre fait rage. Mais est-ce fondé ? Là encore, des chercheurs se sont penchés sur le sujet.

Des femmes, toutes couleurs capillaires confondues, ont été interrogées sur le sujet. Il leur était simplement demandé d'estimer le choix préféré des hommes en matière de couleur de cheveux. Les résultats sont significatifs : les femmes pensent à plus de 80 % que les hommes préfèrent les blondes, à moins de 10 % que ce sont vers les brunes ou les rousses que vont leur préférence.

La même expérience a été faite avec des hommes : quelle était leur couleur de cheveux préférée chez une femme ? Les résultats obtenus expliquent peut-être en partie pourquoi les hommes et les femmes ne se comprennent pas toujours... Les hommes, à plus de 45 %, ont dit préférer les brunes, contre moins de 40 % préférant les blondes. Enfin, ils sont plus de 15 % à préférer les rousses.

Moins de 3 millions de vraies blondes dans le monde

Les femmes ont donc une impression totalement faussée des goûts des hommes en termes de couleur de cheveux. Y a-t-il une explication à cette confusion féminine ? Les blondes sont surreprésentées dans les médias et notamment dans les magazines de charme à destination des hommes. Et comme les femmes sont 80 % à penser que les hommes préfèrent les blondent, nombreuses sont celles qui se colorents les cheveux, augmentant le nombre de blondes. Mais les vraies blondes ne seraient que 3 millions dans le monde, soit une femme sur 1 000, les fausses blondes étant donc plus nombreuses que les naturelles. La rareté attire bien sûr et la semi parano féminine envers les blondes est donc expliquée.

 Conclusion : Les médias exploitent les blondes à outrance, sans doute parce qu'elles sont plus rares, mais les hommes préfèrent les brunes.

Sommaire