Amour platonique

L'amour platonique est-il l'amour parfait ?

L'amour platonique semble aujourd'hui d'un autre temps : sans parler de la popularisation de la pornographie, entrée dans nos foyers via les sites Internet, l'amour réel ne semble plus pouvoir se vivre sans sexualité... Qu'en est-il vraiment ?

Amour platonique : définition

Un amour platonique se définit par l'absence de désir sexuel pour l'être aimé. Ce n'est pas parce que l'on a envie de partager son lit qu'on aime cette personne, mais pour ses valeurs, sa personnalité, sa manière d'envisager la vie. Les amoureux platoniques sont dans l'innocence charnelle : ils partagent des mots doux, des gestes affectueux, sans jamais dépasser les limites du contact physique. Cependant, est-ce véritablement de l'amour, dans notre société où amour rime avec sexe ? Et est-ce que l'amour platonique n'est pas un faux-semblant pour les amours à sens unique ?

L'amour platonique est-il viable ?

Si le sentiment amoureux peut se suffire à lui-même, si l'amour platonique que vous ressentez pour une personne paraît vous rendre heureuse sans avoir besoin d'aller au-delà, n'est-ce pas davantage de l'amitié, de l'affection que de l'amour ? Car un amour platonique, cela va bien un certain temps, au moment de la rencontre, lorsque l'on s'apprivoise, mais s'il s'agit d'un véritable sentiment amoureux, si l'on a envie de tout partager avec celui que l'on aime, la question du désir va vite s'imposer. Si l'élu de votre coeur ne semble pas pressé de passer à l'acte, le risque est grand de s'engager dans une relation à sens unique, douloureuse et qui va rendre l'un des deux profondément malheureux... Ainsi, une femme amoureuse d'un homme marié qui invoque son statut matrimonial pour demeurer dans l'amour platonique va ressentir les mêmes affres de la jalousie que si elle était effectivement en couple avec lui. Et à la longue, elle risque de détester l'objet initial de son amour... De l'amour platonique à la jalousie volcanique, il n'y a qu'un pas !