Amour de jeunesse : l'oublier ou pas ? Attention à la nostalgie : elle embellit les faits

photo du film le juge, au cinéma le 22 octobre
Photo du film Le Juge, au cinéma le 22 octobre © Warner Bros. France

On serait alors coincé dans la quête impossible de retrouver cet amour de jeunesse ? Non, en fait cet amour servira de base aux futures relations amoureuses, mais on ne souhaite pas la même puisqu'elle s'est achevée.
L'amour de jeunesse bénéficie d'une mystification liée aux années qui passent. La nostalgie améliore nos souvenirs, nos sentiments et même les faits, et bien souvent lorsque les deux anciens amants se retrouvent, les souvenirs diffèrent. Mais difficile dans ces cas-là de se dire qu'un autre amour pourra être aussi bien sinon mieux que le premier.

Choix fait à l'adolescence

Christiane Joubert analyse : "Le deuil de son amour de jeunesse est difficile car c'est le schéma interne de la relation amoureuse qui est à faire. On fait toujours le même "choix" de l'autre, depuis l'adolescence, depuis cet amour de jeunesse."
Autrement dit, le deuil est impossible sauf si l'on se rend compte que ce prototype initial était néfaste et qu'il est important de s'en défaire pour vivre une relation plus saine et sereine, par exemple.
 Pas question donc de courir après le sosie de son amoureux de ses 17 ans, mais par contre, et le plus souvent inconsciemment, nous sommes toujours à la recherche d'un homme ou d'une femme qui nous permettrait de revivre ces premiers émois amoureux.

Sommaire