Amour de jeunesse : l'oublier ou pas ? L'amour de jeunesse est un paradis perdu

La première chose à faire est de se rappeler pourquoi l'histoire s'est terminée. Ensuite, il faut chercher les raisons qui font que cette histoire ne pouvait pas durer plus longtemps, pourquoi ce n'était pas possible et surtout prendre du recul sur son histoire d'amour de jeunesse.

Imaginer votre situation actuelle avec lui

Mickaël et Linda, par exemple, vivaient une belle histoire au lycée. Ce sont les études qui les ont séparés : Mickaël est parti étudier les mathématiques dans une classe prépa dans une grande ville, alors que Linda a choisi d'aller étudier à l'étranger. Leur histoire s'est douloureusement arrêtée, les amoureux ont tout deux eu le cœur brisé. Pourtant, rétrospectivement Linda sait bien que ça n'aurait pas pu durer : elle voulait voyager chaque été alors que Mickaël préférait rester près de ses amis et de sa famille. Et Mickaël a réalisé que Linda était trop fêtarde pour lui. Les trois années d'études qu'il a faites loin d'elle les auraient très certainement séparés avant leur entrée dans le monde professionnel. Les deux anciens amoureux vivent donc sereinement avec comme souvenir une belle histoire.

Se servir du souvenir

Le plus difficile est de dépasser l'image idéalisée que l'on a construite au fil des années. Pour ça, il faut imaginer objectivement le présent : était-ce possible avec lui ? M'aurait-il suivie à Paris ? Aurait-il voulu des enfants ? Aurait-il accepté mes choix ?
Oublier son premier amour reste une rude tâche comme l'explique Christiane Joubert : "On ne choisit pas de l'oublier ! Il est là pour toute la vie." C'est donc impossible ou presque. L'important est alors de ne pas le maintenir comme obstacle dans la vie. D'autant que penser à son amour de jeunesse, c'est aussi prendre du recul sur sa vie et le chemin parcouru depuis sa jeunesse. Que ce regard dans le rétroviseur soit positif ou non, dans tous les cas il est utile.

Sommaire