Comment rencontrer l'amour en festival ?

La saison des festivals est ouverte : à vous les week-ends festifs, le cœur qui bat en rythme, les poignets pleins de bracelets et les verres vides de fin de soirée. Et l'amour dans tout ça ? On vous le met dans la foule. Nos conseils pour le repérer et l'aborder.

Comment rencontrer l'amour en festival ?
© 123RF

Cet été, vous avez prévu (dans le désordre) : de participer à plusieurs festivals (Dour, Beauregard, Lollapalooza, Rock en Seine, Francofolies, Solidays… votre liste est longue), de prendre du temps pour vous, de visiter le Périgord, de vous remettre aux cartes postales, mais aussi de rencontrer l'amour. Pour le Périgord, le farniente et les cartes postales, on reviendra vers vous. Pour les festivals et l'amour, on vous propose dès maintenant un deux en un. Ou comment frissonner sur un air de Julien Doré en croisant le regard d'un bel inconnu.

La vue et le toucher, les deux sens à activer

Dans un festival, tout commence au cœur de la foule. Des milliers d'individus circulent ou s'arrêtent à la buvette, se laissent happer par un mouvement ou tombent en extase devant la performance d'un groupe de musique. Au milieu de cette effervescence, pas simple d'espérer croiser l'amour. Même notre belle-mère, on la perdrait en une minute (good news). Alors la règle d'or, c'est d'être vigilante. L'homme est partout, mais pas encore à nos pieds. On regarde droit devant soi et derrière soi. Si un visage nous parle, une attitude nous charme, une technique de danse nous interpelle, on ne lâche pas notre cible et on se rapproche d'elle (pardon, pardon). Maintenant qu'on est à deux mètres, jouer de son regard, c'est bien, parce que le "eye contact" est la première façon de s'aborder. Mais puisqu'il n'est pas simple de s'entendre (salut ça va ?), non plus de se suivre des yeux (t'es passé où ?), on ose le toucher. Je te bouscule ou je me colle, je passe ma main sur ton bras pour te parler, ou je trinque avec toi. Et là, on prend réellement contact.

On utilise une appli de rencontres
Cette année, le festival We Love Green était en partenariat avec Tinder. Si on matchait avec le profil We Love Green, on pouvait remporter des places VIP pour venir avec son match préféré. Pourquoi vous raconter tout ça alors que le festival est déjà passé ? Parce que c'est inspirant, cette affaire. Si vous êtes une adepte de Tinder ou Happn, utiliser votre appli préférée lors d'un festival, c'est accentuer vos chances de rencontrer l'amour. On a bien vu combien l'affluence sur Tinder a décollé lors de la dernière coupe du monde de football au Brésil en 2014. On se like, on matche, on discute et on se donne rendez-vous à l'écart, ou entre les deux hommes en rouge, ceux à côté de la fille en jaune. Excellente idée, non ? Et vous ne serez pas la seule à user de cette petite astuce. Parce que franchement, qui traîne ses pieds et ses oreilles à Cabourg Mon Amour ou au festival Love Box de Londres n'est pas que là pour écouter de la musique. En plein festival, on a le cœur qui tape un peu plus fort et les yeux qui brillent un peu plus. On aime tous l'idée de mêler musique et amour, parce que ça nous transporte et que nos émotions sont géantes. De vraies scènes de films qu'on ne se privera pas de provoquer en quelques clics.

On discute musique et plus si affinités

Il vous regarde, vous le regardez, vous l'approchez, il vous sourit, vous passez votre main sur son poignet et là… vous pouvez au choix le complimenter sur son nombre de bracelets (un peu sales) autour du poignet, ou commenter le concert en cours. Un conseil qui peut vous paraître banal, mais n'empêche que ce n'est pas tous les jours qu'on a un sujet de conversation tout cuit comme celui-ci pour échanger quelques mots. Vous avez forcément un point commun – la musique. Même si vous êtes venue pour The XX et lui pour Delerm. Parce que vous pourrez discuter de vos goûts musicaux, de vos prochains concerts et des nouveaux artistes que vous avez découverts ou aimerez découvrir. Et le plus, c'est évidemment qu'aucun de vous deux ne dira "euh, moi j'écoute un peu de tout", cette réponse qu'on balance à un mariage ennuyeux quand la zik et soi, ça fait deux. Vous et votre cible êtes forcément des pointus, du moins des passionnés. Une fois que vous avez votre sujet de départ, il est simple d'embrayer : et sinon, quand tu n'es pas là, tu fais quoi ?

Voir aussi :