On a joué les Cupidon dans une appli de rencontres

L'application de rencontres Once, qui propose à ses membres un prétendant par jour, se présente comme un entremetteur humain et non robotisé. Des vrais gens choisissent pour vous l'homme ou la femme idéal(e). On est entré dans les coulisses et on vous raconte les secrets de l'amour 2.0 fait maison.

© Once

Avec aujourd'hui 2,5 millions de membres dans le monde dont 750 000 en France, Once s'impose sur le marché des appli de rencontres. Son petit truc à elle : vous suggérer un prétendant par jour choisi minutieusement par des matchmakeurs ! Comment s'effectue ce choix ? J'ai rencontré Amélie, la "big boss" des matchmakeurs de Once, avec qui je me suis prêtée à l'exercice. Coulisses.

Avant Cupidon, le boulot du robot

Evidemment, avec autant de membres inscrits sur l'appli, je me doute bien qu'il est difficile (même si on s'appelle Cupidon ou Papa Noël) d'éplucher les profils un à un. Pour nous faciliter la tâche, un algorithme effectue un premier tri. Pour bien comprendre, parlons de vous, qui cherchez l'homme de votre vie. L'ordinateur va donc extraire parmi tous les inscrits une vingtaine de prétendants selon votre orientation sexuelle, votre situation géographique, l'âge du prétendant que vous recherchez et enfin, votre appartenance ethnique ou religieuse. Mais comment l'ordinateur peut-il en extraire seulement vingt parmi la masse d'inscrits et la largesse de ces critères ? Eh bien l'ordinateur y va au hasard : chaque jour, il associe à votre profil 20 prétendants qui peuvent vous plaire, tout en veillant aux nouveaux inscrits et aux likes que vous avez (ou pas) apposé sur les profils déjà proposés afin d'affiner vos critères de recherche au fil de l'eau. 

Une fois 20 prétendants sélectionnés par le robot, c'est là que l'humain (moi, du coup, pour l'expérience) entre en scène. Je vois donc, sur l'écran d'Amélie, la matchmakeuse, votre photo à gauche (vous êtes belle) et les photos de vos potentiels prétendants à droite (il y a de tout, sans vouloir vous spoiler). À moi de jouer et de dénicher votre âme sœur.

Les critères sur lesquels se baser pour vous faire matcher

Si vous avez renseigné sur votre profil que vous aimez le cinéma, je veux bien vous trouver parmi la liste des prétendants un homme qui avoue aimer le cinéma. Mais comme je le dis à Amélie, tout le monde aime le cinéma. Elle m'explique que je n'ai pas tort (elle aime aussi le cinéma) et que le secret de Cupidon, c'est de se baser sur les photos et d'y aller au feeling. Ce n'est pas faux : à vous regarder et regarder les hommes qui défilent à l'écran, il y a des évidences. Si vous êtes très grande et lui petit, j'évite de vous décevoir. Si vous posez avec un steak de cheval, je refuse de vous caser avec ce garçon vegan. Mais au-delà des indices "flagrants", il y a ce que l'on sent. "La première impression est souvent la bonne", me dit Amélie. Et telle une voyante face à sa boule de cristal, je me connecte à mes sensations. Deux visages côte à côte me parlent, tandis que d'autres pas du tout. Pourquoi ? Les mystères de l'amour. C'est donc bel et bien une question de feeling et tout le monde ne s'improvise pas matchmakeur. Pour ça, Amélie recrute avec soin son équipe et si les résultats d'un Cupidon ne sont pas bons, il est congédié et invité à changer de voie.

Voilà comment à l'issue de cette entretien, j'ai formé un match, validé par Amélie qui avait le même ressenti que moi. J'espère que c'était vous, et j'espère que je serai conviée à la petite boum party de votre mariage.

La plateforme de matchmakeur © Once

Voir aussi :